Accéder au contenu principal
Invité France

Ouverture d'un débat sur la PAC: l'occasion d'un «contrat social entre la nation et les agriculteurs»

Audio 05:47
Le Salon de l'Agriculture se tient comme chaque année Porte de Versailles, à Paris.
Le Salon de l'Agriculture se tient comme chaque année Porte de Versailles, à Paris. REUTERS/Charles Platiau

Une consultation publique sur l’avenir de l’agriculture française a été officiellement lancée par l'animatrice Karine Lemarchand, au Salon de l’Agriculture dimanche 23 février. Ce débat public de trois mois, baptisé «ImPACtons», est rendu obligatoire par le code de l’environnement. Il est piloté par des universitaires chargés d'assurer la neutralité du processus et surtout la prise en compte de tous les avis.

Publicité

Les conclusions de ce débat seront envoyées au gouvernement qui devra les intégrer pour rédiger son Plan stratégique national (PSN) exposant les priorités du pays en agriculture, qu’il doit remettre d’ici fin 2020 à la Commission européenne dans le cadre de la réforme de la PAC.

Les explications de Cécile Détang-Dessendre, directrice scientifique adjointe pour l'agriculture à l’Institut National de Recherche pour l'Agriculture l'alimentation et l'environnement (INRAE).

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.