Accéder au contenu principal
Reportage Afrique

Tchad: la place essentielle des pères lors des accouchements dans la province du Kanem (3/4)

Audio 02:24
Cette femme enceinte ici sous le pagne est venue en urgence avec sa famille à l'hôpital de Mao pour un accoucher, province de Kanem, Tchad, janvier 2020.
Cette femme enceinte ici sous le pagne est venue en urgence avec sa famille à l'hôpital de Mao pour un accoucher, province de Kanem, Tchad, janvier 2020. RFI/Aurélie Bazzara

Dans la région de Kanem, située au nord de N’Djamena, en plein désert tchadien, les indicateurs concernant la santé maternelle et infantile sont alarmants. 980 femmes sur 100 000 décèdent pendant l’accouchement et plus de 10% des bébés ne parviennent pas à leur premier anniversaire. Manque d’hôpitaux et de personnel qualifié, mariages précoces ou encore malnutrition et maladies respiratoires.

Publicité

Les raisons de ces décès sont multiples selon les humanitaires. Pour les équipes médicales formées par l’Unicef et appuyées par le Fonds français Muskoka, il est essentiel d’ouvrir le dialogue avec les familles. À l’hôpital de Mao par exemple, impossible pour un médecin de prendre en charge une patiente sans l’accord du mari.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.