Accéder au contenu principal
Grand reportage

Deux ans après l’assassinat de Jan Kuciak, la soif d’intégrité de la Slovaquie

Audio 19:30
A Bratislava, manifestation pour le deuxième anniversaire du meurtre de Jan Kuciak et de sa finacée, le 21 février 2020.
A Bratislava, manifestation pour le deuxième anniversaire du meurtre de Jan Kuciak et de sa finacée, le 21 février 2020. © REUTERS

Il y a deux ans la Slovaquie était secouée par un double meurtre. Deux fiancés de 27 ans, un couple formé par un journaliste d’investigation, Jan Kuciak, et sa compagne Martina Kusnirova étaient tués par balle à leur domicile à Gregorovce, un village situé à 65 kilomètres de la capitale Bratislava.

Publicité

Avant même le procès qui a débuté en décembre dernier pour tout le pays c’est clair : le jeune couple a été assassiné sur ordre d’une figure de la mafia, un homme qui avait corrompu dans la police, la justice, la classe politique au pouvoir, et menacé Jan Kuciak qui l’avait mis en cause dans une de ses enquêtes. Dans ce pays de 5 millions et demi d’habitants situé entre l’Autriche et l’Ukraine c’est la colère, immédiate, et des foules qui descendent dans les rues demander justice, dans la capitale mais aussi dans les petites villes du pays. Un mouvement d’une ampleur inédite : on n’avait pas vu ça depuis la révolution de velours il y a 30 ans, et un mouvement qui persiste encore deux ans après... le pays continue à demander des comptes et cette exigence pèsera lourd dans les urnes : la Slovaquie vote pour les législatives ce samedi.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.