Accéder au contenu principal
Vous m'en direz des nouvelles !

Marie Avril et Eddy Simon remettent Sarah Bernhardt sur les planches

Audio 48:30
Couverture de la bande dessinée d'Eddy Simon et Marie Avril, «Divine, vie(s) de Sarah Bernhardt».
Couverture de la bande dessinée d'Eddy Simon et Marie Avril, «Divine, vie(s) de Sarah Bernhardt». © Futuropolis

Divine, vie(s) de Sarah Bernhardt, du scénariste Eddy Simon et de l'illustratrice Marie Avril vient de paraître aux éditions Futuropolis. Une biographie romancée et en bande dessinée de la célèbre tragédienne à la « voix d'or », Sarah Bernhardt.

Publicité

C’est un personnage fabuleux qui est devenu une légende en France et dans le monde entier. Une grande dame du théâtre et de la tragédie, dont l’incroyable aura s’étend jusqu’à nous depuis plus d’un siècle. La voix d’or, la divine, l’impératrice du théâtre, les plus grands ont salué le talent de celle que l’on peut considérer comme la première star internationale, puisqu’elle a triomphé sur les cinq continents. C’est d’ailleurs pour elle que Jean Cocteau inventa l’expression « monstre sacré ». Insoumise, fantasque, aventurière, fantasque, inspiratrice, excessive, féministe, flamboyante, excessive, libre, entêtée, indomptable, ambitieuse, impulsive, généreuse, égoïste, orgueilleuse, entière, courageuse… Impossible de citer tous les qualificatifs qui viennent à l’esprit lorsqu’on se plonge dans la vie de Sarah Bernhardt, telle que nous racontent Marie Avril et Eddy Simon dans un superbe album de bande dessinée : « Divine, vie(s) de Sarah Bernhardt », publié chez Futuropolis.

 

VMDN au sahara
VMDN au sahara © Amélie Beaucour

Troisième épisode de notre série d’excursions à Hôtel Sahara, la résidence d’artistes au sud du Maroc organisée par les Magasins Généraux de Pantin, près de Paris, à l’occasion de la saison Africa 2020. Huit artistes originaires des pays traversés par le désert sont réunis pendant une semaine à M’hamid El Ghizlane, pour créer ensemble une oeuvre inspirée de leur expérience dans le Sahara. Amélie Beaucour a passé quelques jours avec les artistes et nous emmène, toute cette semaine, à leur rencontre. Aujourd’hui, un jeune photographe marocain raconte son impression du désert, loin des filtres Instagram.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.