Accéder au contenu principal
Accents d'Europe

Des universités toujours plus connectées

Audio 19:29
L'Université de Harvard.
L'Université de Harvard. © Getty Images / Pgiam

20 millions d’étudiants en Europe et une offre toujours plus large et plus compétitive. Les classements mondiaux, notamment celui de Shanghaï, ne donnent au Vieux continent qu’une petite place. Loin derrière les grandes universités américaines.Mais aux quatre coins de l’Europe, on innove et on se rapproche de l’entreprise.

Publicité

À Malte, l’Université des blockchains
Exemple à Malte, cette petite île méditerranéenne et anglophone ambitionne de devenir la référence mondiale en matière de blockchain. Un mot peu connu du grand public, mais incontournable pour les entreprises de demain. Il désigne un moyen de transmettre et de stocker les informations, sur une transaction par exemple, de manière extrêmement sécurisée. Une technologie de pointe qui sera centrale notamment pour le développement des crypto-monnaies, ces monnaies fictives qui se développent partout sur la planète. L’Université de Malte vient d’ouvrir un master pluridisciplinaire sur les blockchains. Reportage signé Cécile Debarge.

L’excellence polytechnique suisse
Et dans les classements internationaux, la Suisse se porte bien, très bien même, et ce grâce à deux instituts incontournables. Deux écoles polytechniques fédérales, à Lausanne et à Zurich, où Albert Einstein a étudié… pour ne citer que lui !
Une excellence qui attire les entreprises, qui n'hésitent pas à s'implanter directement sur les campus. En Suisse, Jérémie Lanche.

Au nom du design finlandais
Et en Finlande, un petit pays de près de 6 millions d’habitants, on a compris qu’il fallait parier ce qui fait déjà sa renommée mondiale : ses designers.
Le plus célèbre d’entre eux, Alvar Aalto a d’ailleurs une université à son nom. Une université pluridisciplinaire qui est née en 2010 de la fusion de trois établissements. On y forme des ingénieurs, des architectes, des designers, mais aussi des commerciaux.
12 000 étudiants y viennent apprendre hors des cadres traditionnels, par exemple dans la « design factory », un lieu d’expérimentation pour développer de nouveaux produits qu’a visité Lea Lisa Westerhoff.

La chronique «En un mot»
Oxala Oxala, c’est Teresa Salgado, la chanteuse du groupe mythique Madredeus, qui introduit cette semaine notre chronique en un mot. Un mot difficile à traduire, mais qui nous donne une clé pour comprendre un de nos voisins.
Cette semaine, on se penche donc sur le mot portugais Oxala, un mot qu’on utilise très souvent à Lisbonne et ailleurs en début de phrase, pour marquer un souhait, un désir. Un pourvu que, aux origines arabes et espagnoles, ce qu’ignorent la plupart des portugais. Les explications de Marie-Line Darcy.

Vive le télétexte !
À l’ère des podcasts, du streaming, des chaînes d’actualité 24 heures sur 24, un ancêtre de l’information en continu résiste encore très bien en Autriche : c’est le télétexte. Ce service qui permet de délivrer des informations sous forme de textes via la télévision a fêté hier (21 janvier 2020) ses 40 ans ! Céline Béal nous explique comment.

(Rediffusion du 22 janvier 2020)

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.