Accéder au contenu principal
Éco d'ici éco d'ailleurs

Économie chinoise: 1% de croissance et 80 millions de chômeurs

Audio 48:30
La Bourse de Shanghai, Chine, le 28 février 2020.
La Bourse de Shanghai, Chine, le 28 février 2020. REUTERS / Aly Song

Après plusieurs décennies de croissance à deux chiffres, l’économie chinoise va quasiment stagner cette année en raison de la crise du coronavirus. Mais ce résultat, enviable pour beaucoup d’autres pays, vues les circonstances, met à jour les limites du développement chinois.

Publicité

C'est là que tout a commencé, à Wuhan, en Chine, à la fin de l'année 2019 pour autant qu'on le sache. Début janvier 2020, les médias internationaux se font l'écho d'un mystérieux virus, une dizaine de morts recensés. La suite, vous la connaissez. Les 11 millions d'habitants de Wuhan confinés chez eux, la ville paralysée, le virus qui se propage dans le monde entier, neuf millions de personnes contaminées, près de 500 000 morts selon l'OMS et un cataclysme économique et social qui affecte toutes les économies, à commencer par l'économie américaine. Mais là où tout a démarré, en Chine, où en est l'économie ? La croissance des dernières décennies reprendra-t-elle son cours ? Ou l'épidémie a-t-elle donné un coup fatal à l'essor économique chinois ? La Chine va-t-elle devoir corriger les modalités de sa course en avant ?

Telles sont quelques-unes des questions examinées avec les trois spécialistes de l’économie chinoise réunis pour cette émission :

- Mary-Françoise Renard est professeur d'Économie à l'Université Clermont-Auvergne et responsable de l'Institut de Recherche sur la Chine au CERDI. Dernière publication "L'économie de la Chine" dans la collection Repères aux éditions La Découverte. 

- Jean-François Dufour est directeur du cabinet de conseil DCA Chine Analyse et éditeur de la newsletter The China Industrial Monitor. Il est l’auteur de "China Corp 2025, dans les coulisses du capitalisme à la chinoise", publié aux Éditions Maxima. 

- Éric Girardin est professeur d'Économie à l'Université Aix-Marseille. Il mène ses recherches sur l’économie chinoise au sein de l'École d'Économie Aix-Marseille. Avec Zhenya Liu, il a publié un livre consacré aux marchés boursiers chinois. Le tître "Demystifiying China's stock market" aux éditions Palgarve Macmillan. 
 


Le pouvoir chinois va-t-il parvenir à enrayer la progression du chômage ? Officiellement, il a atteint 5,9% en mai dernier. Mais, ce taux pourrait en réalité être bien plus élevé : jusqu’à 20%, a estimé une étude, car les chiffres officiels ne prennent pas en compte les travailleurs indépendants, ni les travailleurs migrants, les petites mains de la croissance chinoise. Et ils seraient nombreux dans le pays,290 millions au total. Des hommes et des femmes qui avaient quitté la campagne pour trouver du travail dans les grandes villes, mais depuis l’épidémie les opportunités d’emploi manquent.

Le chômage en Chine

Un reportage d'Angélique Forget et Charlie Wang

 

Deuxième ville de Corée, Busan (ou Pusan) est aussi un énorme port, le quatrième au monde pour les flux de conteneurs. Le principal partenaire, c’est bien sûr la Chine et la reprise de l’activité économique chez le grand voisin a provoqué un redémarrage de la navigation commerciale. Au mois de mai, le trafic des énormes porte-conteneurs entre Busan et les ports chinois a augmenté de près de 10%.

Le port de Busan

Un reportage de Stéphane Lagarde

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.