Accéder au contenu principal
Afrique du Sud

Découverte en Afrique du Sud d’une nouvelle espèce de dinosaure

Le paléontologiste Adam Yates a annoncé la découverte d'un nouveau dinosaure, l'Aardonix.
Le paléontologiste Adam Yates a annoncé la découverte d'un nouveau dinosaure, l'Aardonix. REUTERS/Stringer

Des paléontologues de l’université Witwatersrand de Johannesburg ont présenté au public, mercredi 11 novembre, un fossile de squelette très complet d’un dinosaure bipède, qui remonte à l’ère jurassique, il y a près de deux cent millions d’années. Son nom est Aardonyx. Il vient compléter l’arbre généalogique des dinosaures. Aardonyx appartiendrait à une catégorie intermédiaire entre les prosauropodes et les brontosaures.

Publicité

 « Aardonyx a été découvert sur la colline de Spion Kop dans la province du Free State, au sud de Johannesburg. Son squelette est très complet, le dinosaure était long de sept à neuf mètres, il avait une longue queue, un long coup, c’était un bipède, très bas sur pattes, il était jeune et il n’avait pas terminé sa croissance », a expliqué aux journalistes le paléontologue australien Adam Yates. L’anatomie d’Aardonyx indique qu’il pouvait s’appuyer sur ses membres supérieurs comme son successeur le quadrupède soropaude plus communément appelé brontosaure, l’un des plus gros animaux que la terre ait jamais connu.

Aardonix, explique Adam Yates, est donc un trait d’union l’un des chaînons manquants entre les deux espèces : « Jusqu’ici nous avions attribué certaines caractéristiques des brontosaures au fait qu’ils avaient quatre pattes. Mais aujourd’hui chez Aardonyx, on retrouve ces mêmes caractéristiques alors qu’il est un bipède. Et puis nos études montrent qu’Aardonyx s’appuyait sur l’intérieur de ses pieds, comme le font les quadrupèdes, et cela chez un bipède, c’est quelque chose que nous n’avions encore jamais vu ».

Toujours selon Adam Yates, le site de Spion Kop - qui était une oasis durant l’ère jurassique - devrait révéler d’autres informations capitales sur l’évolution des dinosaures. L’équipe du paléontologue australien a récemment mis à jour des dents d’un autre dinosaure qui serait, lui, carnivore.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.