Accéder au contenu principal
Astronomie / Espace

Stephen Hawking et la théorie des univers multiples, le «multivers»

Stephen Hawking à Londres en février 2015.
Stephen Hawking à Londres en février 2015. AFP PHOTO / JUSTIN TALLIS

Un article post-mortem de Stephen Hawking a été publié cette semaine dans le journal scientifique High Energy Physics. Peu avant sa mort, le 14 mars dernier, le physicien travaillait sur une théorie des univers multiples.

Publicité

Qu'est-ce donc qu'un univers multiple ? Quand l'eau entre en ébullition, des bulles apparaissent à la surface. La théorie des univers multiples consiste à dire que notre univers ne serait qu'une seule de ces bulles parmi plein d'autres.

Plus bizarre encore : certains scientifiques pensent que chacun de ces univers pourrait avoir ses propres lois. Donc, dans l'un, la gravité pourrait être une force qui repousse au lieu d'attirer, et dans l'autre, mettre de l'huile sur le feu, pourrait l'éteindre.

Et il y aurait beaucoup moins d'univers différents que l'on croyait. C'est en tout cas l'une des grandes contributions de l'article de Stephen Hawking. Même si la plus importante reste la crédibilité et la valeur qu'il accorde à cette hypothèse.

Car la théorie des univers multiples est directement tirée de la science-fiction et reste un sujet très polémique auprès des chercheurs : comment tester l'existence ou la non-existence d'autres mondes ?

Les ondes gravitationnelles ont pris des dizaines d'années à être prouvée, peut-être que la théorie des univers multiples suivra le même chemin. Mais la notion reste vertigineuse.

Lire l'article de Stephen Hawking (en anglais)

(Re) lire : Le physicien Stephen Hawking a perdu son dernier pari

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.