Accéder au contenu principal
Priorité Santé

Que faire en cas de plaie ou saignement lors du sport ?

Plaie ou saignement lors du sport, quels sont les gestes à éviter ?
Plaie ou saignement lors du sport, quels sont les gestes à éviter ? pixabay

Chaque semaine, le Dr Jean Marc Sène, médecin du sport et médecin de l'équipe nationale de judo, présente sa chronique sport dans Priorité Santé. Cette semaine, il nous parle du traitement des plaies lors de la pratique sportive.

Publicité

Lors de la pratique d’une activité sportive, il est fréquent de voir apparaître des plaies suite très souvent à des chutes ou contacts violents. Quels sont les problèmes que cela peut engendrer ?

Une plaie est une rupture de la couche superficielle et/ou profonde de la peau entraînant généralement des douleurs et des saignements. L’importance du saignement dépend de la profondeur de la plaie et de sa localisation (le cuir chevelu et l’arcade sourcilière saignent beaucoup). Outre le saignement qui peut être impressionnant mais souvent peu grave, face à une plaie, l’objectif principal est de contrer le risque d’infection bactérienne et de prévenir l’apparition d’un tétanos.

 

Quels sont les premiers gestes à faire ?

Tout d'abord, se laver les mains ou porter des gants avant toute intervention sur une plaie. Puis, laver la plaie au sérum physiologique ou à l’eau savonneuse pendant 5 minutes. Après rinçage, nettoyer la plaie avec une compresse imprégnée d’un produit désinfectant type chlorhexidine.

Comprimer la plaie avec une compresse stérile pour arrêter l’hémorragie.

- LA PLAIE N’EST PAS PROFONDE:

La plaie doit être complètement recouverte et protégée avec un pansement. Appliquer de la glace autour de la plaie.

- SI LA PLAIE EST PROFONDE :

La plaie sera suturée par un médecin. En attendant, comprimer la plaie jusqu’à la pose des points de suture.

 

Quels sont les gestes à éviter ?

  • Nettoyer la plaie de l’extérieur vers l’intérieur.
  • Nettoyer la plaie avec du coton.
  • Utiliser de l’alcool à 90°.
  • Mettre une crème antiseptique en pansement occlusif, qui favorise la macération.
  • Mélanger les antiseptiques

 

Un dernier conseil ?

Vérifier la vaccination antitétanique avec votre médecin ! Pour les activités sportives ne présentant pas de contact (course à pied, vélo..), la reprise peut être immédiate. Il suffit de bien protéger la plaie avec un pansement et des compresses. Il est préférable d’attendre le retrait du pansement ou des fils (8e jour) avant de reprendre les sports de contact ou de combat. Toutes les activités nautiques seront suspendues jusqu’à cicatrisation complète.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.