Accéder au contenu principal

Coronavirus: état des lieux dans le monde le 15 mars 2020

À Paris, le quartier touristique de Montmartre est vide alors que tous les espaces publics non essentiels ont dû fermer en France.
À Paris, le quartier touristique de Montmartre est vide alors que tous les espaces publics non essentiels ont dû fermer en France. AFP Photos/Stefano Rellandini

La pandémie du nouveau coronavirus a tué plus de 2 000 personnes en Europe, avec 368 décès en 24 heures en Italie, selon un bilan établi par l'Agence France-Presse. Dans le même temps, les mesures de restriction de mouvements se multiplient partout en Europe.

Publicité

En France, le bilan est passé à 127 morts et 5 423 cas alors que le gouvernement a décidé, dimanche 15 mars, de réduire drastiquement les transports longue distance afin de limiter la propagation du coronavirus, avec un trafic ferroviaire bientôt divisé par deux et seulement « quelques vols » internationaux restants, affirmait la ministre de la Transition écologique, Élisabeth Borne. Les tribunaux seront fermés en France, sauf pour les « contentieux essentiels », annonce la garde des Sceaux, Nicole Belloubet.

Le ministre de l'Économie et des Finances, Bruno Le Maire, annonce une nouvelle « série de mesures supplémentaires » prévue pour lundi alors que la pandémie devrait coûter des dizaines de milliards d'euros au gouvernement en aides aux acteurs économiques.

Ce dimanche, les Français ont largement boudé les élections municipales maintenues par les malgré les mesures restrictives. L'abstention serait de 56% selon l'AFP, soit une très forte hausse par rapport au scrutin précédent de 2014. Le ministre de la Santé, Olivier  Véran, déclare que les experts seront sondés « sans doute mardi » sur l'opportunité d'un 2e tour. Samedi 14 mars, le Premier ministre Édouard Philippe annonçait que la France est officiellementau stade 3 de l’épidémie et a fermé ses restaurants, bars, discothèques et cinémas. Les écoles et universités seront closes dès lundi 16 mars.

Confinement et frontières fermées en Europe

L’Espagne, deuxième pays le plus touché d’Europe, où la femme du Premier ministre Pedro Sanchez a été testée positive, a décidé une quarantaine quasi totale et décrété l’état d’alerte pour quinze jours.La Grèce n’autorisera pas plus d’une personne pour 10 m² dans les supermarchés dès lundi alors que la police du pays a arrêté 96 personnes ne respectant pas les mesures pour freiner la propagation du virus.

En Croatie, le gouvernement a décidé de relever le niveau de défense contre le virus au niveau 3 sur une échelle de cinq, selon le ministre de la Santé, Vili Baros. Le président serbe, quant à lui, décrète l'état d'urgence dans le pays.
De nouvelles mesures drastiques pour lutter contre le coronavirus sont en vigueur en Autriche. Ainsi, les déplacements dans l’espace public sont strictement réglementés et tout rassemblement de plus de 5 personnes est interdit, selon notre correspondant à Vienne, Christian Fillitz.

Suivant les mesures françaises, les Pays-Bas vont fermer écoles, bars et restaurants. Certaines régions allemandes vont d’ailleurs aussi imiter ces mesures sur les bars et les restaurants tout comme le Luxembourg. Le gouvernement irlandais a demandé ce dimanche 15 mars aux pubs du pays de fermer leurs portes dans la soirée, au moins pour deux semaines. À Chypre, les restrictions d'entrée ont été renforcées et de nombreuses d'activités économiques sont à l'arrêt.

L’Italie a compté, ce dimanche 15 mars, 368 nouveaux décès liés au coronavirus. Le pays comptabilise maintenant 1 809 décès pour 24 747 cas. Les autorités de Lombardie, la région la plus touchée d’Italie par la pandémie de coronavirus, s’inquiètent désormais à haute voix de la capacité de leur système hospitalier à absorber l’afflux de malades. « Les chiffres continuent à augmenter. Nous arriverons bientôt au moment où nous n’aurons plus de lits en réanimation », a mis en garde Attilio Fontana, président de la région Lombardie.

À lire aussi : Coronavirus: au Vatican, une Pâque sans pèlerins en préparation

Plusieurs régions allemandes ont pris des mesures similaires, de même que Monaco. L’Allemagne a, dans le même temps, décidé de fermer à partir de lundi 16 mars les frontières du pays avec la France, la Suisse et l’Autriche pour tenter de freiner la propagation de l’épidémie de coronavirus, selon le quotidien Bild. Seuls les transports des marchandises et les travailleurs frontaliers seront autorisés à traverser la frontière, rapporte notre correspondante à Strasbourg, Angélique Ferat. La France indique juste des mesures de contrôles renforcées à sa frontière avec l’Allemagne. Dans leur côté, l’Estonie et la Lituanie ont annoncé la fermeture de leurs frontières aux étrangers, avec quelques exceptions. La Lettonie a pris des mesures de restriction.

Au Royaume-Uni, le gouvernement n’envisage des mesures de confinement que pour les personnes âgées de plus de 70 ans alors que le nombre de morts a plus que doublé, passant à 35 morts. Un plan d’action pourrait être dévoilé mardi 17 mars. Selon la presse britannique, il envisage notamment la fermeture des pubs et restaurants ou encore des écoles, des mesures déjà en place dans toute l’Europe.

L'Union européenne a annoncé dimanche qu'elle limitait les exportations de masques et d'autres équipements médicaux de protection, afin de garantir son propre approvisionnement face à la pandémie de nouveau coronavirus.

En Afrique, de nouveaux pays touchés

Depuis samedi soir, la Centrafrique, les Seychelles, le Congo ont diagnostiqué leurs premiers cas. Le Kenya où trois cas de coronavirus ont été officiellement décelés, a annoncé dimanche la fermeture de ses frontières, sauf pour ses citoyens et les résidents étrangers, qui devront se soumettre à un autoconfinement. L'Afrique du Sud a suivi en annonçant la fermeture des frontières à tous les citoyens des pays les plus touchés par la pandémie de coronavirus, alors que le nombre de cas sur son territoire a doublé depuis vendredi pour atteindre 61 cas positifs. Les réunions de plus de 100 personnes sont interdites. Les célébrations et événements nationaux sont annulés. Les écoles seront fermées à partir de mercredi. La pandémie inquiète particulièrement dans la nation arc-en-ciel où environ 20% de la population est connue pour avoir un système immunitaire déjà fragile.

Dans la soirée, le Ghana annonce aussi fermer ses frontières aux personnes arrivant des pays les plus touchés par la pandémie. Craignant une contagion par sa frontière terrestre, la Guinée-Bissau où aucun cas de coronavirus n’est encore signalé, multiplie la sensibilisation. Les médias et les chefs traditionnels et religieux ont été mis à contribution pour une vaste campagne. Cependant, le pays manque de centre d’isolement en cas de détection d’un cas de Covid-19.

En Mauritanie, le gouvernement a décidé de fermer pour une semaine, les écoles publiques et privées, les instituts et les universités sur l’ensemble du territoire national. La mesure entre en vigueur ce lundi. Une décision qui intègre d’autres mesures prises pour éviter la propagation du coronavirus après la détection, vendredi dernier, du premier cas en Mauritanie : un expatrié employé d’une société canadienne travaillant dans l’ouest du pays. Dès mardi, l’espace aérien sera fermé aux avions venant de l’extérieur. Une décision du gouvernement prise dimanche soir aux termes d’une réunion interministérielle.

Au Gabon, un cas de Covid-19 a été confirmé dans le pays, les crèches et les universités sont donc fermées jusqu’au 30 mars. C’est pour la seconde fois en moins de trois mois que les élèves gabonais sont forcés de rester à la maison dès ce lundi matin. Une réunion est prévue lundi au ministère de l’Éducation nationale pour sensibiliser les syndicalistes.

Même topo au Rwanda. Samedi, le gouvernement a annoncé qu’un premier patient avait été testé positif au Covid-19. Et dimanche soir, le nombre de personnes infectées était déjà passé à cinq. Alors, Kigali prend des mesures strictes pour empêcher la propagation du virus : toutes les écoles, universités et lieux de culte sont clos pour une période initiale de deux semaines. Les fidèles ont pu suivre certains services à la télévision ou sur YouTube. Les autorités ont annoncé que les mariages et les événements sportifs doivent être reportés, les commerces et les restaurants restent quant à eux ouverts, mais doivent permettre une distance d’au moins un mètre entre les clients. Tout déplacement non nécessaire est à éviter, ajoute le gouvernement.

Enfin, le Tchad échappe encore à l'épidémie. Mais avec l'apparition de nouveaux cas dans les pays voisins comme le Cameroun et la Centrafrique, le pays a pris de nouvelles mesures pour limiter la propagation de l'épidémie. La plate-forme Tchad Inter'art a mené une campagne de sensibilisation sur l'importance du lavage des mains dans les différents marchés de la ville. Reportage au marché central de Ndjamena :

C'est très important de se laver les mains, cela permet de lutter contre la maladie... Je vais le faire tout le temps au marché et je vais même montrer à ma famille et mes amies comment bien se frotter les mains avec du savon pour éviter de tomber malade. 

Une association citoyenne sensibilise au lavage des mains dans les marchés de Ndjamena

En Asie, quarantaine pour les voyageurs

La Nouvelle-Zélande interdit le débarquement de croisiéristes. La Chine va placer les voyageurs en provenance de l’étranger dans des centres de quarantaine. En Australie, les personnes arrivant de l’étranger devront se placer elles-mêmes en isolement pendant quatorze jours. Aux Philippines, les policiers armés ont bloqué les accès routiers à la capitale. Les vols intérieurs au départ et à destination de Manille sont annulés.

Procès de Netanyahu reporté

Au Liban, le gouvernement appelle ses citoyens à rester confinés chez eux pendant deux semaines. L'aéroport de Beyrouth fermera près de deux semaines à partir de mercredi 18 mars. En Israël, le procès pour corruption du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, qui devait s'ouvrir mardi 17 mars, a été reporté de deux mois, a annoncé le tribunal de Jérusalem, invoquant des craintes de propagation du coronavirus Covid-19.

L’Amérique latine se barricade

Le Venezuela, déjà en état d’alerte, a annoncé une une quarantaine de rigueur pour les voyageurs venant d’Europe, avant que le président Maduro place sept des 23 États (dont Caracas) à l'isolement quasi-total. En Bolivie, les vols directs avec l’Europe sont suspendus jusqu’à fin mars et les voyageurs ont interdiction d’entrée sur le territoire pour les voyageurs venant des pays les plus touchés. L’Équateur fermera lundi ses frontières aux étrangers. Le Panama interdit les vols d’Europe et d’Asie.

Le Canada invite ses citoyens actuellement à l’étranger à rentrer tant qu’ils le peuvent. Les compagnies aériennes américaines ont annoncé des réductions drastiques de leurs plans de vol à partir de lundi, en réponse à l'interdiction d'entrée aux États-Unis.

Aux États-Unis justement, pressé de toutes parts, le maire de New York a annoncé dimanche qu'il fermait à partir de lundi toutes les écoles publiques - au moins jusqu'au 20 avril - de la première ville américaine, fréquentées par quelque 1,1 million d'élèves, pour limiter la propagation du coronavirus. Bill de Blasio a par ailleurs déclaré la fermeture des bars et restaurants de sa ville, sauf pour la vente à emporter.

► Retrouvez ici nos informations sur l'état des lieux de la pandémie la journée du 14 mars 2020

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.