Accéder au contenu principal

Coronavirus: l'Espagne loge des malades dans un hôtel de luxe

Un infirmier vêtu d'un masque entre dans l'Ayre Gran Hotel Colon, premier hôpital médiacalisé en Espagne, le 19 mars 2020 à Madrid.
Un infirmier vêtu d'un masque entre dans l'Ayre Gran Hotel Colon, premier hôpital médiacalisé en Espagne, le 19 mars 2020 à Madrid. GABRIEL BOUYS / AFP

Pour la première fois depuis le début de la crise du coronavirus, un hôtel médicalisé est devenu une réalité. L'Ayre Gran Hotel Colon à Madrid va servir d’assistance à l’hôpital voisin de Gregorio Marañón. Ce palace possède 365 chambres, deux bâtiments et un immense jardin de luxe de 1 200 mètres carrés. Ce n’est que le début.

Publicité

avec notre correspondant à Madrid, François Musseau

Cet hôtel médicalisé, l'Ayre Gran Hotel Colon, dans le centre de la capitale espagnole, va devenir un hôpital avec toutes ses conséquences. L’ensemble de l’établissement va être réquisitionné pour traiter les personnes affectées par le coronavirus, et tout particulièrement les cas les plus graves et le plus critiques. L'annonce a été faite par Abel Matutes, le président de la chaîne hôtelière NH, qui possède ce palace.

De toute façon, depuis ledécret d'état d'urgence signé par le chef du gouvernement Pedro Sanchez la semaine dernière, les autorités peuvent à tout moment prendre le contrôle des hôpitaux privés. Il y en a une cinquantaine à Madrid contre 33 publics. Les autorités peuvent aussi réquisitionner des hôtels, des hangars industriels et tout type d’édifice.

Jusqu'à 4 000 lits supplémentaires

Le choix des hôtels médicalisés est stratégique car il permet d’accueillir de nombreux patients. D’ici peu, un autre hôtel de Madrid connaîtra le même sort, le Mariott Auditorium. Au total, avec d'autres hôtels, cela pourrait permettre d’obtenir 3 000 à 4 000 lits supplémentaires pour les malades les plus atteints.

Reste à régler les carences matérielles et le manque de personnel sanitaires. À Madrid, 50 000 personnes vont être embauchées d’ici peu, étudiants, retraités ou jeunes diplômés.

À écouter : Coronavirus: des Espagnols fuient les grandes villes pour des lieux plus reculés

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.