Accéder au contenu principal
Cyclisme / Tour de France 2012

Le mauvais tour joué à Cadel Evans

Cadel Evans arrêté par une de ses nombreuses crevaisons, le 15 juillet 2012.
Cadel Evans arrêté par une de ses nombreuses crevaisons, le 15 juillet 2012. REUTERS/Fred Mons/Pool

Cadel Evans qui tente le doublé sur ce Tour de france 2012 a vécu un épisode douloureux avec une triple crevaison dans la 14e étape entre Limoux et Foix dimanche 15 juillet. Alors que son Tour 2011 fut une totale réussite, il lui reste peu de temps pour inverser la tendance et déstabiliser Bradley Wiggins.

Publicité

De notre envoyé spécial sur le Tour de France,

L’image est insolite, mais elle révèle toute la détresse de Cadel Evans qui n’a visiblement pas de chance dans ce Tour 2012. A trois reprises, le vainqueur de l’édition 2011 a crevé en haut du Mur de Péguère, lors de cette 14e étape entre Limoux et Foix. Sa voiture ayant déjà basculé en haut du col ainsi que son meilleur équipier, Tejay Van garderen, le coureur a été contraint d'attendre un moment pour être dépanné. Le début des Pyrénées ne va pas rassurer l’Australien qui tente désespérément de combler son retard (3’19”) sur Bradley Wiggins.

« On a tous compris que quelque chose clochait »

Cadel Evans a terminé l'étape qui arrivait à la Toussuire avec plus d'une minute de retard sur Bradley Wiggins, le 12 juillet 2012.
Cadel Evans a terminé l'étape qui arrivait à la Toussuire avec plus d'une minute de retard sur Bradley Wiggins, le 12 juillet 2012. REUTERS/Jean-Paul Pelissier

Heureusement pour le vainqueur sortant, Bradley Wiggins et Vincenzo Nibali ont eu la bienveillance de retenir le peloton devant cet épisode. « C’était la seule chose à faire. On ne peut pas prendre avantage sur un coureur victime d’une malchance comme celle-là », a déclaré le maillot jaune. « On a tous compris que quelque chose clochait. Quand 15 coureurs crèvent en même temps, c’est que quelque chose ne va pas », a-t-il ajouté.

La veille du départ à Liège, Cadel Evans assurait qu’il ferait tout son possible pour remporter un deuxième Tour de France. Il avait même certifié que son équipe était encore plus forte que l’année dernière. Mais depuis une semaine et la prise de pouvoir de Bradley Wiggins, on se rend compte que peu de coéquipiers sont à ses côtés dans les moments stratégiques. Pourtant, Cadel Evans avait avoué que l’expérience et la victoire en 2011 serait un plus dans sa course à un nouveau titre. « Je vais peut-être profité de mon expérience dans la troisième semaine pour faire basculer la course », avait-il confié. Un discours qui tranche avec son résultat actuel (4e).

« Il essaie de faire plaisir à tout le monde »

Cadel Evans pendant le contre-la-montre entre Arc-et-Senans et Besançon, le 9 juillet 2012.
Cadel Evans pendant le contre-la-montre entre Arc-et-Senans et Besançon, le 9 juillet 2012. REUTERS/Bogdan Cristel

Cadel Evans a été moins présent cette saison avec une seule victoire (Critérium international). L'année dernière, Il avait obtenu de grands résultats (Tirreno-Adriatico et Tour de Romandie) avant la Grande Boucle. Alors, où faut-il aller chercher les causes de cette situation ? Peut-être dans un tourbillon de sollicitations qu’il a pu avoir après sa première victoire et qui aurait perturbé sa préparation. « Quand il rentre dans son pays, il essaie de faire plaisir à tout le monde », a déclaré récemment son épouse. Ou encore la découverte de la paternité après avoir adopté son fils cet hiver en Ethiopie.

Il reste donc deux étapes pyrénéennes et un contre-la-montre à Cadel Evans pour inverser la tendance. A 36 ans, le coureur de léquipe' BMC a peu de chance de revenir sur la Grande Boucle afin d'obtenir un nouveau succès.

tour de france 2012 : résultats, analyses et reportages

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.