Accéder au contenu principal
Cyclisme / Tour de France 2012

Epilogue : Yann Huguet, revoir Paris

Yann Huguet après l'arrivée sur les Champs-Elysées, le 22 juillet 2011.
Yann Huguet après l'arrivée sur les Champs-Elysées, le 22 juillet 2011. Photo : RFI

Yann Huguet est un cycliste français âgé de 28 ans. Pour la première fois depuis le début de sa carrière, commencée en 2007, le coureur de l’équipe Argos-Shimano participe au Tour de France. Une expérience qu’il nous fait partager tout au long de ces trois semaines.

Publicité

De notre envoyé spécial sur le Tour de France,

« Enorme, magnifique, quelle émotion ». La larme à l’œil et des frissons sur les jambes, Yann Huguet en a terminé avec son premier Tour de France. Ironie de l’histoire, il assiste au sacre d’un ancien de ses anciens coéquipiers, Bradley Wiggins. « Quand je suis rentré sur les Champs, c’était tellement impressionnant. J’ai entendu les hurlements de la foule, c’est indescriptible ».

Pas la peine de poser trente six questions à Yann Huguet. D’habitude si discret, il a aujourd’hui envie de faire partager son rêve. « On ne vit pas cela tous les jours et je souhaite me souvenir le plus longtemps possible de mon premier Tour de France », avoue Yann Huguet. « Il y a deux choses qui m’ont marqué, le départ à Liège et l’arrivée à Paris ». Il ajoute : « Mais la journée n’est pas finie, je vais essayer de profiter de chaque instant. Dans la vie d’un coureur cycliste, on ne vit pas cela tous les jours ».

« Ça roulait vite »

Yann Huguet aura terminé les deux derniers jours de sa première Grande Boucle avec pas mal d’anecdotes. Hier, lors du contre-la-montre entre Bonneval et Chartres, il s’était permis de dépasser le champion du monde Mark Cavendish, parti une minute avant lui. Il a aussi fait un meilleur temps que Cadel Evans, le vainqueur du Tour 2011. « Le dernier chrono, c’est un peu ma spécialité », admet Yann Huguet. En 2008 lors du Tour d’Italie, il avait fait mieux que Vincenzo Nibali, troisième de la Grande Boucle 2012.

Alors même si les jambes étaient dures ce matin, Yann Huguet a tenté deux attaques sur les Champs-Elysées. Vite revenu à la réalité « ça roulait vite », il s’est remis dans le peloton et a essayé « de profiter des derniers moments de ce Tour ».

« J’espère qu’il y aura beaucoup d’autres Tour de France »

Le coureur de la formation Argos-Shimano tire un bilan positif de cette première expérience. « Même si je n’ai pas gagné le Tour, j'ai beaucoup progressé et pris de l'expérience », déclare-t-il avec une pointe d’ironie. La seule déception du jour sera l’absence de sa famille qui n’a pas pu faire le déplacement. « Lors du tour d’honneur, j'étais avec mon épouse au téléphone pour lui faire partager cette dernière aventure ».

« J’ai roulé sur la plus belle avenue du monde. J’espère qu’il y aura beaucoup d’autres Tour de France », confie Yann Huguet. En tout cas, pour nous ce fut un plaisir de le suivre durant ces trois semaines. Il est donc temps de le remercier d’avoir bien voulu nous consacrer de son temps, pour nous faire vivre autrement ce 99e Tour de France. L’année prochaine, en Corse, nous espérons bien le croiser.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.