Accéder au contenu principal
Cyclisme / Tour de France 2012

Le Tour de France 2012 dans le rétro (2e partie)

Le podium du Tour 2012 : (de g à d) Christopher Froome, Bradley Wiggins et Vincenzo Nibali, le 22 juillet 2012.
Le podium du Tour 2012 : (de g à d) Christopher Froome, Bradley Wiggins et Vincenzo Nibali, le 22 juillet 2012. REUTERS / Jérôme Prevost / Pool

Le Tour de France qui s'est achevé dimanche 22 juillet sur les Champs-Elysées a consacré pour la première fois de l'histoire un Britannique : Bradley Wiggins. Favori dès le départ, l'ancien pistard n'a pas flanché. Mieux, il a dominé la course avec la formation Sky. Mais le Tour a aussi révélé d'autres coureurs tels que Peter Sagan ou encore Thibaut Pinot.

Publicité

Si le Britannique Bradley Wiggins a écrasé ce 99e Tour de France avec la formation Sky et son train bleu, les trois semaines de course ont révélé tout de même pas mal de surprises.

La jeunesse au rendez-vous

Thibaut Pinot s'offre la victoire à Porrentruy, le 8 juillet 2012.
Thibaut Pinot s'offre la victoire à Porrentruy, le 8 juillet 2012.

Thibaut Pinot. Voici le nom qu’il faut absolument retenir pour les prochaines années. Le grimpeur de la Française des Jeux remporte une des plus belles étapes de cette édition : Belfort-Porrentruy (le 8 juillet), en solitaire devant les principaux favoris. Sélectionné à la dernière minute après avoir insisté lourdement auprès de Marc Madiot, le coureur Franc-Comtois termine 10e au classement général à 17 minutes de Bradley Wiggins. Une performance à souligner pour son premier Tour de France, malgré un nombre important de kilomètres en contre-la-montre.

Cadel Evans (BMC), venu glaner un deuxième titre, a finalement passé le flambeau à un de ses coéquipiers : l’Américain Tejay Van Garderen. Cinquième au général et vainqueur du classement du meilleur jeune, Van Garderen était promis à un rôle de lieutenant malgré une carte de visite déjà fournie : troisième du Critérium du Dauphiné il y a deux ans, cinquième de Paris-Nice cette année. Dans la dernière étape pyrénéenne, Tejay Van Garderen a été le seul coureur de l'équipe épargné par le travail visant à épauler un Cadel Evans à la dérive. « Trois semaines c’est très long. J’ai essayé de faire de mon mieux même si j’ai été malade dans les derniers jours. Si on m’avait dit que je serais 5e de ce Tour, je n’y aurais jamais cru », se félicite le coureur né dans l'État de Washington.

Rémy Di Grégorio et Fränk Schleck, pris par la patrouille

Rémy Di Grégorio à Liège, le 28 juin 2012.
Rémy Di Grégorio à Liège, le 28 juin 2012. AFP PHOTO / PASCAL PAVANI

Les deux jours de repos de ce Tour 2012 ont été émaillés par deux affaires de dopage. Remy Di Grégorio a été mis en examen le jeudi 12 juillet par le juge Annaïck le Goff, « pour détention de procédé dopant interdit sans justification médicale ». «Je peux vous affirmer que je ne me suis jamais dopé sauf si on m'a trompé. Les gens qui me supportent, qui me soutiennent doivent savoir que je peux me regarder dans une glace, la justice fera le reste. Malheureusement le Tour c'est fini, mais le plus dur a été fait et l'avenir est encore devant moi », a déclaré le coureur après son audition.

Lors de la deuxième journée de repos, c’est au tour de Fränk Schleck. Le coureur luxembourgeois est positif à un diurétique (Xipamide). Il a été contrôlé le 14 juillet lors de l’étape qui arrivait au Cap d’Agde. La contre-expertise a confirmé le premier résultat. Fränk Schleck va maintenant tenter d’en déterminer l’origine, et réaffirme son innocence.

Si le 99e Tour de France n’a pas été d’un suspense insoutenable, il aura eu le mérite de montrer comme en 2011 avec l’ancien vététiste Cadel Evans que beaucoup de discipline dans le cyclisme peuvent permettre de remporter la Grande Boucle. Bradley Wiggins, formé à l’école de la piste, vient de le prouver.

tour de france 2012 : résultats, analyses et reportages

Le Tour de France dans le rétro (1er partie)

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.