Accéder au contenu principal
Tennis / Coupe Davis

Coupe Davis: avantage pour la Suisse

La joie de Roger Federer après sa victoire en double, le 22 novembre.
La joie de Roger Federer après sa victoire en double, le 22 novembre. REUTERS/Gonzalo Fuentes

Après un double parfaitement maîtrisé samedi 22 novembre face à Julien Benneteau et Richard Gasquet, Roger Federer et Stan Wawrinka ont permis à la Suisse de virer en tête 2 points à 1 (6-3, 7-5, 6-4). La France n’a plus le droit à l’erreur et devra remporter le troisième simple dimanche.

Publicité

Lille, théâtre de cette finale de la Coupe Davis, aura vu la France s’incliner dans le troisième match. Désormais, la Suisse mène 2 à 1 face à la France. En double, Roger Federer et Stan Wawrinka ont battu en trois sets Richard Gasquet et Julien Benneteau (6-3, 7-5, 6-4), sous les yeux du président de la République française, François Hollande, qui avait fait le déplacement pour la circonstance. Désormais, Roger Federer, numéro 2 mondial, qui a pratiquement tout gagné dans sa carrière, est proche de rapporter son premier Saladier d'argent en Suisse et de l’offrir à son public.

Federer sans mal de dos !

Face aux Suisses, Richard Gasquet et Julien Benneteau, qui avaient remporté côte à côte la médaille de bronze aux JO 2012 à Londres, mais n'avaient encore jamais évolué ensemble en Coupe Davis, ont rarement trouvé la solution pour bousculer les Helvètes. Dès le premier set, la paire suisse a rapidement retrouvé les automatismes qui lui avaient permis de décrocher la médaille d'or olympique à Pékin en 2008. Pourtant, la paire suisse restait sur quatre défaites consécutives en duo en Coupe Davis.

Plus incisifs dans la deuxième manche, les Français se sont créés de multiples occasions de break (5) mais butaient à chaque fois sur la solidité au service de Wawrinka. Les Suisses se montraient, eux, plus réalistes. A 5-5, Federer, qui avait oublié son mal de dos, réalisait un superbe retour de revers pour prendre une nouvelle fois la mise en jeu adverse, profitant du manque de punch au service de Gasquet. Avant d'empocher le deuxième set sur un jeu blanc.

Dans la troisième manche, les Suisses trouvaient de plus en plus de failles dans le jeu français et finissaient par faire craquer leurs adversaires. Après une première balle de match manquée sur le service des Français, les Suisses concluaient les débats sur celui de Federer, avec une volée imparable de Wawrinka.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.