Accéder au contenu principal
Football

Le directeur général de la Ligue allemande de football favorable à un boycott européen des Mondiaux 2018 et 2022

Le directeur général de la Ligue allemande de football (DFL) s’est dit favorable à un boycott européen des Mondiaux 2018 en Russie et 2022 au Qatar, suite aux soupçons de corruption lors de l'attribution de ces compétitions. « 75% des joueurs d'une Coupe du monde sont sous contrat en Europe et si l'Europe dit "nous ne participons plus, alors ça change tout ", a déclaré Christian Seifert, dans un entretien avec le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung. « La FIFA pourrait certes suspendre l'Allemagne, l'Angleterre, l'Italie et l'Espagne pour les trois prochaines Coupes du monde, mais cela serait alors complètement égal. Parce qu'alors il n'y aurait plus de Coupe du monde », a-t-il ajouté, précisant qu'un « boycott serait l'arme la plus efficace ». Une telle initiative n'est toutefois possible qu'à condition que l'Europe réussisse à parler d'une seule voix, « ce dont je doute beaucoup », a regretté M. Seifert. « En tant qu'organisation sérieuse, on ne se sent plus représenté par cette FIFA, on ne s'en sent plus membre », a-t-il affirmé. L'attribution des Mondiaux 2018 et 2022 a suscité dès le départ polémiques, soupçons et controverses, amenant à une enquête diligentée par Michael Garcia, ancien procureur américain, devenu président de la chambre d'instruction de la commission d'éthique de la FIFA.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.