Accéder au contenu principal
Rugby

Le XV de France bousculé par l’Argentine

L'Argentine a dominé les Tricolores au Stade de France, le 22 novembre 2014.
L'Argentine a dominé les Tricolores au Stade de France, le 22 novembre 2014. REUTERS/Charles Platiau

Pour son dernier match de cette tournée d’automne, la France a été battue par l’Argentine 13-18 samedi 22 novembre au Stade de France. Ce fut une soirée très difficile pour les Bleus qui avaient pourtant emmagasiné un capital confiance après deux victoires consécutives.

Publicité

Avec notre envoyé spécial au Stade de France,

Sous une température clémente et devant un Stade de France pas totalement rempli, les Tricolores se sont fait largement bousculer pour ce troisième test match de novembre. Après avoir redressé la barre et enfin retrouvé des couleurs, les hommes de Philippe Saint-André ont eu bien du mal à confirmer les deux premiers résultats : 29-26 face à l’Australie la semaine dernière et 40-15 face aux Fidji à Marseille.

Nicolas Sanchez bourreau des Bleus

C’est simple, les Tricolores doivent attendre la 37e minute pour marquer leurs trois premiers points grâce à une pénalité de Camille Lopez, alors que les Pumas avaient ouvert le score à la 2e minute grâce à Nicolas Sanchez sur une pénalité. Et c’est lui qui a continué à faire bouger le compteur argentin avec un drop et 12 points à son actif en première période (15 au total). Contrairement aux Bleus, Sanchez a plané sur le Stade de France.

A la pause, le XV de France affiche un triste score (3-15). Et malgré le seul essai transformé de la partie à mettre sur le compte des Tricolores (Fofana 57e) et une pénalité de Rory Kockott, la France est aussi accrochée en seconde période. L’Argentine, troisième de la Coupe du monde en 2007, a fait voler en éclats la confiance retrouvée.

Entre les pertes de balle, les approximations dans les passes et le manque de chance, la France est retombée dans ses travers. Le scénario de cette 48e rencontre entre les deux nations a été loin de ressembler à leur dernière confrontation à Lille en novembre 2012 où la France l’avait emporté 39 à 22. L’Argentine a encore grandi. Pour preuve, début octobre, elle s’est offerte une victoire de prestige face à l’Australie (21-17). Le XV de France, lui, se pose des questions.

Un bilan 2014 négatif

Fragilisée après une saison 2013-2014 difficile, on pensait que l’équipe de France était revenue à son niveau après ses deux premières victoires de cette tournée d’automne. Pourtant, le manager des Bleus, Philippe Saint-André, avait mis en garde contre tout relâchement : « Un match face aux Pumas, c'est les mêmes critères que contre l'Afrique du Sud, l'Australie et la Nouvelle-Zélande au niveau de la possession, de l'activité et de la variation du jeu. (...) On ne peut pas se relâcher, mettre 10 % de moins dans l'investissement, dans le combat, dans l'enthousiasme ». « Nous ne sommes pas surpris de la performance des Argentins. On a été complétement absent dans la première demi-heure. On a beaucoup trop subi », avoue Philippe Saint-André en fin de rencontre.

La tournée d’automne de l’Argentine, qui restait jusque là très mitigée avec un succès face à l’Italie (20-18) et une défaite en Ecosse (41-31), est plus que positive. Tout le contraire des Tricolores qui ont encore montré des faiblesses à quelques mois de la prochaine Coupe du monde. En 2014, le bilan du XV de France est négatif : six revers pour cinq succès. « Il nous reste encore beaucoup de travail », lance le capitaine Thierry Dusautoir.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.