Accéder au contenu principal
Rugby / XV de France

Rugby / Six nations : La France retrouve des couleurs face à l’Italie

Scott Spedding salue le public après la victoire du XV de France face à l'Italie.
Scott Spedding salue le public après la victoire du XV de France face à l'Italie. Reuters / Andrew Boyers

Le XV de France a repris quelques couleurs en s'adjugeant une victoire en Italie (29-0) dimanche en clôture de la 4e journée du Tournoi. Les Bleus signent leur deuxième succès dans ce Tournoi.

Publicité

La France a relevé la tête en Italie pour s’imposer facilement. Après deux défaites d’affilées contre l’Irlande et le Pays de Galles, les hommes de Philippe Saint-André se sont rebellés de belle manière. En inscrivant deux essais à Rome dans le cadre de la 4e journée du Tournoi des Six nations, les Bleus, qui n'avaient plus gagné dans la capitale italienne depuis 2009, s’offrent un peu de baume au cœur après les critiques de ces dernières semaines.

Première victoire à l'extérieur depuis un an

Les Bleus attendaient cette victoire à l’extérieur depuis la rencontre face à l’Ecosse lors du Tournoi des Six nations 2014. Le deuxième-ligne tricolore Yoann Maestri a inscrit le premier essai du match et le deuxième est signé Mathieu Bastareaud en toute fin de rencontre. Après une première période compliquée, les Bleus ont déroulé face à une Italie complètement dépassée. Une revanche après les défaites de 2011 et 2013. Les Bleus ont en effet viré en tête 9 à 0 grâce à deux pénalités de Camille Lopez et une autre de Scott Spedding, le second ayant été aussi excellent que le premier bien fébrile.

Le XV de France ne devait alors son salut qu'à l'indigence extrême de son adversaire, incapable de capitaliser sur une écrasante domination tant dans la possession de balle que dans l'occupation. Pénalisés quatre fois dans les 15 premières minutes, les Bleus s'en tiraient pourtant sans dommage, avec des ratés au pied de Tommaso Allan, sorti sur blessure prématurément, et de son remplaçant à l'ouverture Luciano Orquera.

Et maintenant l'Angleterre

Deux semaines après avoir été taxés de « starlettes » par un manager Philippe Saint-André ulcéré par les mauvais résultats, les Bleus ont donc fourni une première réaction. Les partenaires de Thierry Dusautoir (50e sélection) ont consolidé leurs repères et accumulé de la confiance avant de retrouver ces mêmes Italiens le 19 septembre à Twickenham en ouverture du Mondial. Un match qui sera déjà décisif pour la qualification pour les quarts de finale.

La suite s’annonce toujours aussi compliqué même si les coéquipiers de Thierry Dusautoir ont donc interrompu leur série noire. Samedi prochain, les regards seront désormais braqués vers Twickenham où les Bleus affronteront lors de la dernière journée l'Angleterre. Le XV de la rose est encore en position de remporter le Tournoi.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.