Accéder au contenu principal
JO 2016

JO 2016: Reina-Flor Okori, quatre Jeux, deux pays

Reina-Flor Okori lors des Jeux olympiques de 2012 à Londres.
Reina-Flor Okori lors des Jeux olympiques de 2012 à Londres. GABRIEL BOUYS / AFP

A 36 ans, Reina-Flor Okori, la porte-drapeau de la Guinée équatoriale, va disputer ses quatrièmes Jeux Olympiques pour le pays de ses parents alors qu'elle portait les couleurs de la France en 2004, 2008 et 2012.

Publicité

Reina-Flor Okori sera le porte-drapeau de la Guinée équatoriale, dont la délégation compte seulement deux athlètes. Aux Jeux olympiques de Rio, elle sera alignée aux 100 m haies. Okori, demi-finaliste des JO de 2004, 2008, et 2012, a acquis la nationalité équato-guinéenne en 2015 après plusieurs tractations entre les instances internationales d’athlétisme et les autorités sportives équato-guinéennes.

Bien que n’ayant pas réalisé les minima, elle participera aux Jeux olympiques dans le cadre du minimum d’athlètes requis par pays par le Comité international olympique (CIO). En avril 2015, pendant son séjour en Guinée équatoriale pour quelques séances d’entraînement, elle avait apprécié les installations présentes dans le pays.
Pour préparer la compétition, Reina-Flor Okori, s’est entraînée en France sous la direction de Patricia Girard, ancienne championne de France et médaillée de bronze aux 100 m haies à Atlanta en 1996.

Aujourd’hui âgée de 36 ans, la néo-Equato-guinéenne aura-t-elle l’énergie nécessaire pour obtenir la première médaille de la Guinée aux JO ?

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.