Accéder au contenu principal
JO 2016 / Brésil / VTT

JO 2016/VTT: Julien Absalon, chercheur d’or tout terrain

Julien Absalon vers un troisième titre olympique ?
Julien Absalon vers un troisième titre olympique ? AFP PHOTO / ALEXANDER KLEIN

Le Français Julien Absalon visera dimanche 21 août à Rio un troisième titre olympique après ceux d’Athènes et de Pékin. Considéré comme un des outsiders, Absalon a encore la gnaque d'un jeune compétiteur après plus d’une décennie au haut niveau. Au Brésil, ce sera le dernier grand challenge de sa carrière.

Publicité

De notre envoyé spécial,

Nous sommes en 2004 aux JO d’Athènes. Après 2 h 15 de course, Julien Absalon franchit la ligne une minute avant le solide Espagnol Jose Antonio Hermida, deux minutes avant l'incontournable Néerlandais Bart Brentjens. En Grèce, il décroche sa première médaille d’or olympique. Il renouvellera l’exploit quatre années plus tard à Pékin. En 2012 à Londres, c’est la désillusion. Alors qu’il vise une troisième médaille d’or, une crevaison dès le deuxième tour de circuit lui enlève toute chance de briller. Il ravale ses ambitions, ronge son frein, et décide de patienter jusqu'à Rio.

Un champion précoce

Julien Absalon a été champion du monde en juniors, puis deux fois champion du monde espoirs. Un palmarès d’athlète précoce. A 36 ans, il est encore dans les starting-blocks. Une longévité qu’il doit à la passion et à sa méticulosité.

« Tout est au top. Ma préparation s’est bien passée. Je suis satisfait de mes dernières semaines », raconte Julien Absalon qui dit connaître par cœur le circuit de Rio sachant exactement où il posera ses roues le jour J. La dizaine de journalistes qui l’interroge reste étonnée par son calme. Il faut dire que le coureur français n’aura pas la pression puisque c'est son éternel rival, le Suisse Nino Schurter, qui est annoncé comme le prétendant au titre.

« Les JO c’est important et il y a beaucoup de stress. J’ai l’avantage d’être là pour mes quatrièmes Jeux et cela joue en ma faveur. Nino Schurter n’a jamais gagné de titre olympique. Peut-être que je calquerai ma course sur lui », relève Absalon, un petit sourire aux lèvres.

Terminer la course sans regret

Focalisé sur l’objectif de dimanche, Absalon ne pense pas au fait qu’il pourrait entrer dans le cercle très fermé des Tricolores ayant remporté trois médailles aux JO. « Je veux terminer la course et ne pas avoir de regret. Ce sont mes derniers JO et c’est cela ma pression ».

Victor Koretzky, son coéquipier en équipe de France, pointe l’expérience du double champion olympique. « C’est un champion. C’est bien, car moi je passe inaperçu, et on ne va pas trop se méfier », dit-il en souriant.

« Julien Absalon est l’icône de notre discipline. Et avec lui, il y a une équipe performante », explique Yvan Vauchez, l’entraîneur national du VTT. Selon lui, Julien Absalon est « unique ». « Il est déterminé et engagé au quotidien. Il a des ressources intérieures importantes qui font sa force. Depuis plusieurs années il a montré qu’il était capable de s’adapter à toutes les nouveautés de cette discipline. Ce n’est pas rien de se remettre en question lorsque l’on a dominé son sport aussi longtemps », note-t-il. Julien Absalon a soif de remporter à Rio à nouveau titre olympique. Et ce n’est pas la pluie annoncée qui l’arrêtera.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.