Accéder au contenu principal
Handball

Handball: exceptionnelles, les Françaises montent sur le toit du monde

Kalidiatou Niakaté et les Françaises ont renversé la Norvège pour devenir championnes du monde de handball 2017.
Kalidiatou Niakaté et les Françaises ont renversé la Norvège pour devenir championnes du monde de handball 2017. Patrick Stollarz / AFP

Au terme d'une finale haletante face aux virtuoses norvégiennes, l'équipe de France féminine de handball a conquis le titre mondial à Hambourg dimanche (23-21). Les Bleues ont livré une prestation énorme face aux tenantes du titre. Après la victoire des Français en janvier, la France obtient une seconde médaille d'or la même année grâce aux femmes. Les Françaises couraient après ce sacre mondial depuis le premier en 2003.

Publicité

2017 restera comme une année exceptionnelle pour le handball français. En janvier dernier, les Experts, à domicile, remportaient leur 6e titre de champions du monde. Ce dimanche 17 décembre, ce sont leurs homologues côté féminin qui bouclent ce millésime hors normes avec une nouvelle médaille d'or. Opposées aux Norvégiennes en finale du championnat du monde féminin, les Bleues ont réalisé l'exploit de l'emporter (23-21).

 

La Norvège, meilleure équipe du monde, n’a pas résisté

 

Qui l'eût cru il y a seulement deux semaines ? L'aventure des Tricolores commençaient par un couac avec une défaite d'entrée contre les modestes Slovènes. Depuis, les joueuses du sélectionneur Olivier Krumbholz sont montées en puissance jusqu'à cette apothéose et cette finale mémorable contre les championnes du monde en titre.

En 2016, ces mêmes Norvégiennes avaient barré la route des Françaises en demi-finale de l'Euro. Ce dimanche, elles prennent une revanche éclatante en domptant cette équipe si redoutable à la Barclaycard Arena d'Hambourg, en Allemagne. Dans une salle où les supporters scandinaves étaient largement majoritaires, les Bleues ont répondu au défi avec brio.

A la pause, la France menait d'une courte tête (11-10) grâce notamment aux prouesses de sa gardienne Amandine Leynaud, impassable sur les jets de sept mètres. La handballeuse surnommée « Doudou » par ses partenaires a dégoûté les Norvégiennes (10 parades au total), qui n'avaient jamais été aussi accrochées dans cette compétition jusqu'à cette finale.

 

Un final parfait et une performance historique

 

En seconde période, Nora Mork a porté sur ses épaules les espoirs de la Norvège. Le mano a mano a été intense entre les finalistes. La France a pris trois buts d'avance (15-12 à la 37e). Puis, la défense norvégienne a dressé un mur infranchissable et les filles de Thorir Hergeirsson ont refait surface, jusqu'à même reprendre l'avantage à sept minutes du terme. Mais les buts superbes de Manon Houette depuis son aile gauche et les tirs puissants de la jeune Orlane Kanor ont remis la maison bleue à l'endroit.

A cinq minutes de la fin, la demi-centre Allison Pineau n'a pas tremblé pour faire un mini break pour la France (un but dans le jeu, puis un jet de sept mètres pour porter le score à 22-20). Alexandra Lacrabère a terminé le travail, alors que la Norvège avait joué en vain son va-tout (23-21).

Après le premier sacre de 2003, voici donc un deuxième titre mondial pour l'équipe de France féminine de handball, 14 ans après. La France championne du monde chez les hommes et chez les femmes la même année, c'est du jamais-vu. Dans l'histoire de ce sport, il faut remonter à 1982 et à l'URSS pour retrouver trace d'une telle performance.

 

« Un grand moment d’histoire », « On a été fabuleuses »

 

Beaucoup de larmes de bonheur ont coulé sur les joues françaises quand l'arbitre a sifflé la fin de la rencontre et délivré les nouvelles championnes du monde. Après l'habituel protocole, la capitaine Siraba Dembélé a enfin pu brandir le trophée, avant d'entonner avec toutes ses coéquipières une « Marseillaise » à gorges déployées.

Ivre de bonheur comme ses joueuses, Olivier Krumbholz a tenu à féliciter son équipe au micro de BeIN Sports: « Je suis très content pour les filles, pour les anciennes qui ont fait quand même trois finales et qui ont perdu trois finales. (...) Ça a été un grand moment d'histoire et un grand moment de plaisir d'avoir joué dans une salle pleine et de maîtriser dans ces conditions ».

« C’est juste extraordinaire de se dire qu’on va transmettre un héritage. Je suis très fière de nous car tout le monde disait que la Norvège allait gagner. (...) On a été fabuleuses. On a gardé notre calme même quand on a pris des exclusions de deux minutes, on a réussi à faire le dos rond », a déclaré Allison Pineau. Au micro de TF1, la ministre des Sports Laura Flessel, présente auprès des Bleues, leur a adressé ses plus chaleureuses félicitations. « Elles nous ont fait rêver », a assuré l'ancienne escrimeuse.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.