Accéder au contenu principal
Football

FIFA: les nouvelles propositions de compétitions d’Infantino étudiées à Kigali

Gianni Infantino, lors de la dernière Coupe du monde en Russie.
Gianni Infantino, lors de la dernière Coupe du monde en Russie. REUTERS/Sergei Karpukhin

Les membres de la FIFA vont se réunir vendredi 26 octobre à Kigali pour discuter des nouvelles compétitions internationales souhaitées par le président Gianni Infantino. La création d’une version miniature de la Coupe du monde avec 8 équipes remplacerait l’actuelle Coupe de la confédération. Le Mondial des clubs organisé à 7 équipes passerait à 16 ou 24 équipes tous les quatre ans.

Publicité

Candidat à sa propre succession dans un peu moins d’un an, le président de la FIFA, Gianni Infantino, dévoile ses plans pour l’avenir du football mondial. Vendredi 26 octobre à Kigali au Rwanda, les membres de la FIFA vont se réunir pour discuter entre autres des nouvelles compétitions internationales souhaitées par l'Italo-Suisse.

Une version miniature de la Coupe du monde

Le président de la FIFA souhaite tout d’abord la création d’une version miniature de la Coupe du monde avec 8 équipes, organisée tous les deux ans les années impaires. Ce tournoi remplacerait la Coupe des confédérations, créée en 1992, qui se déroule une année avant le Mondial dans le pays hôte. Les champions continentaux des six confédérations de football participent à la compétition.

Deuxième idée : un Mondial des clubs à 16 ou 24 équipes. Il serait organisé tous les quatre ans à partir de 2021. Cette nouvelle formule remplacerait l’actuelle qui se joue chaque année avec 7 équipes. En plus du club champion du pays hôte, les clubs champions continentaux des six confédérations de football participent au tournoi. Gianni Infantino a expliqué dans un courrier adressé aux 36 membres du conseil de la FIFA qu’il avait déjà entamé des discussions avec un consortium d’investisseurs prêt à mettre 25 milliards de dollars sur la table pendant 12 ans. Mais il n’a jamais dévoilé le nom de ces fameux donateurs.

Les deux propositions figurent bien à l’ordre du jour de la réunion du conseil de la FIFA. Mais personne ne sait si elles seront soumises à un vote.

Gianni Infantino devrait sans aucun doute se confronter au Slovène Aleksander Cerefin, président de l’organisation du football européen (UEFA) qui n’a pas du tout l’intention de voir naître ces deux nouvelles compétitions. L’UEFA, qui vient de lancer en septembre dernier sa propre Ligue des nations et qui organise la Ligue des champions ne voit pas d’un bon œil l’arrivée de deux compétitions qui pourraient bousculer le calendrier européen.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.