Accéder au contenu principal
Rugby

Mondial 2019 de rugby: l'Afrique du Sud se reprend face à la Namibie

Les rugbymen sud-africains n'ont eu aucune difficulté pour dominer leurs adversaires namibiens, le 28 septembre 2019 à Toyota.
Les rugbymen sud-africains n'ont eu aucune difficulté pour dominer leurs adversaires namibiens, le 28 septembre 2019 à Toyota. Issei Kato/Reuters

Battue par la Nouvelle-Zélande pour son entrée en lice dans cette Coupe du monde, l'Afrique du Sud a relevé la tête samedi 28 septembre en battant la Namibie à Toyota (Japon) dans le groupe B (57-3). Une victoire logique qui relance les Springboks dans la course aux quarts de finale.

Publicité

Les Springboks savaient qu'ils n'avaient pas le choix. Leur revers concédé le 21 septembre face aux champions du monde néo-zélandais (23-13), dans ce qui constituait le choc du premier tour de cette Coupe du monde de rugby au Japon, les condamnaient presque à un sans-faute face à leurs trois autres adversaires dans la poule B.

La première étape s'est déroulée comme prévue. Les Sud-Africains n'ont pas tremblé un seul instant face à la Namibie ce samedi 28 septembre. Au City of Toyota Stadium, dans la ville du même nom, l'Afrique du Sud s'est imposée (57-3).

Neuf essais marqués, aucun encaissé

Largement favoris face à des Namibiens qui n'ont jamais remporté un seul match de Coupe du monde dans leur histoire, les Springboks ont pris les devants dès la 10e minute avec un premier essai de Bongi Mbonambi. Quatre autres suivront en première période (François Louw 14e, à nouveau Bongi Mbonambi 16e, Makazole Mapimpi 26e, Lukhanyo Am 41e), contre une seule pénalité passée par le Namibien Cliven Loubser (23e).

Après la pause, les Welwitschias n'ont plus scoré, mais ils ont réussi à enrayer quelques attaques sud-africaines, rendant leur défaite moins lourde. Warrick Gelant (47e), Makazole Mapimpi (53e) Siyamthanda Kolisi (58e), Schalk Brits (63e) ont quand même réussi à marquer de nouveaux essais.

La Namibie satisfaite malgré tout, l'Afrique du Sud lancée vers la 2e place

Malgré une équipe bis, les Springboks ont fait le travail. « C'était un super match », a déclaré le capitaine du jour, Schalk Brits, 38 ans et second joueur le plus âgé de ce Mondial derrière le Japonais Luke Thompson. Sans forcer son talent, l'Afrique du Sud l'a emporté et dépassé la barre des 50 points, une première dans cette Coupe du monde 2019.

Namibiens et Sud-Africains saluent le public du City of Toyota Stadium après leur rencontre, le 28 septembre 2019.
Namibiens et Sud-Africains saluent le public du City of Toyota Stadium après leur rencontre, le 28 septembre 2019. Matthew Childs/Reuters

Le Gallois Phil Davies, sélectionneur de la Namibie, estime que ses joueurs ont « joué avec beaucoup de courage ». Comme en 2015, les Namibiens perdent, mais les scores sont moins lourds qu'auparavant. Et on est loin des précédentes raclées subies face aux Springboks lors du Mondial 2007 (105-13) et lors de l'édition 2011 (87-0).

En attendant les autres rencontres du groupe B, l'Afrique du Sud prend la deuxième place, celle qu'elle semble destinée à atteindre in fine derrière les All Blacks. Pour la garder et ainsi se qualifier pour les quarts de finale, il leur faudra assumer leur statut à nouveau face à l'Italie le 4 octobre et face au Canada le 8 octobre. La Namibie est dernière.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.