Accéder au contenu principal

MMA: le phénomène Israel Adesanya règne sur les poids moyens de l'UFC

Le Nigérian naturalisé Néo-Zélandais Israel Adesanya a détrôné l'Australien Robert Whitaker chez les poids moyens à l'UFC.
Le Nigérian naturalisé Néo-Zélandais Israel Adesanya a détrôné l'Australien Robert Whitaker chez les poids moyens à l'UFC. Asanka Brendon Ratnayake/AFP

Israel Adesanya a détrôné, dimanche 6 octobre, Robert Whittaker lors de l’UFC 243 en Australie. Le poids moyen nigérian naturalisé néo-zélandais est devenu le champion incontesté en livrant une démonstration pour s’emparer du titre de roi de la catégorie. Un combat parfait qui le place plus que jamais parmi les combattants les plus impressionnants de la planète MMA.

Publicité

Performance de premier ordre réalisée par Israel Adesanya ce dimanche 6 octobre à Melbourne, en Australie, dans le combat principal de MMA de l'UFC 243. Le combattant nigérian naturalisé néo-zélandais a assuré le show face au champion poids moyen Robert Whittaker. Déjà détenteur de la ceinture de champion par intérim depuis avril dernier, Adesanya est devenu l'incontesté champion du monde.

Contre-attaque terrible et KO impressionnant

Pour ce combat qui était attendu depuis des mois, Israel Adesanya a été plus qu'à la hauteur. Le natif de Lagos, 30 ans, a enflammé le Marvel Stadium et les 60.000 spectateurs présents avec une entrée dans l’arène en grande pompe et une prestation splendide dans l’octogone.

Robert Whittaker, bien soutenu devant son public, a dominé les premiers instants du combat, le temps que son adversaire prenne le rythme. « StyleBender » a d’abord joué des pieds avant de porter une salve très efficace sur le gong sonnant la fin du premier round. Avec deux directs du droit au visage, Israel Adesanya, très précis dans ses frappes, a envoyé le champion au sol. Ebranlé, Whittaker a pu regagner son coin cette fois.

L’Australien n’a, par contre, pas vu la fin du second round. Adesanya ne lui en a pas laissé l’occasion. La tentative de révolte de Whittaker a été étouffée méthodiquement. Et après 3’33 dans la deuxième reprise, Adesanya a encaissé une droite pour mieux contrer violemment Whittaker d’un droite-gauche et le renvoyer au sol. L’arbitre Marc Goddard a dû s’interposer pour sauver le champion désormais déchu. Israel Adesanya, en patron, s’impose brillamment par KO.

« Haha ! Certains disaient que j'étais trop maigre ! »

Le Nigérian d’origine s’impose comme le vrai patron incontestable de la catégorie. Son palmarès dans le MMA parle pour lui : il compte désormais 18 victoires (14 par KO, 4 par décision) en autant de combats, dont 11 à l’UFC.

En bon showman, Israel Adesanya a assuré au micro, après sa victoire et après s’être prosterné devant ses parents : « Je me rappelle de tout, comme un éléphant. Comme je le disais, avant j’étais dans les gradins (en tant que fan, ndlr), et maintenant, je fais saigner du nez (jeu de mot en anglais entre « nosebleeds » et « nose bleed », ndlr). Whittaker a fait tout ce à quoi on s’attendait. Nous avions tout sur son plan A, plan B, plan C… Nous avions tout jusqu’au plan Z. C’est vraiment irréel. Certains disaient que je n’avais pas la puissance pour infliger des KO. Haha ! Ils disaient que j’étais trop maigre ! »

Les Nigérians Israel Adesanya et Kamaru Usman (mi-moyens) sont les deux actuels champions UFC africains. Ce dernier n’a pas manqué de le féliciter sur les réseaux sociaux. Le Camerounais Francis Ngannou y est aussi allé de son éloge : « Le meilleur poids moyen jamais vu, c’est Israel Adesanya, sans discussion. Bravo mon frère ! »

Désormais, le prochain grand combat attendu du champion devrait être contre le Brésilien Paulo Costa, son challenger le plus sérieux avec ses 13 victoires (11 par KO, 1 par soumission, 1 par décision) et aucune défaite. Celui-ci était d’ailleurs dans les tribunes du combat Whittaker-Adesanya. Il a pu mesurer de ses propres yeux le défi qui l’attend peut-être.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.