Accéder au contenu principal
Athlétisme

Marathon: la Kényane Brigid Kosgei pulvérise le record du monde

Le Kényane Brigid Kosgei a battu le record du monde féminin du marathon, ce 13 octobre 2019 à Chicago.
Le Kényane Brigid Kosgei a battu le record du monde féminin du marathon, ce 13 octobre 2019 à Chicago. REUTERS/Mike Segar

Brigid Kosgei a battu le record du monde du marathon ce 13 octobre 2019 à Chicago, en 2 heures, 14 minutes et 4 secondes. La Kényane a ainsi effacé des tablettes la Britannique Paula Radcliffe, dont le chrono référence datait de 2003.

Publicité

Ce record-là, personne ne devrait le contester. La Kényane Brigid Kosgei a battu celui du marathon féminin, ce 13 octobre 2019 à Chicago, 24 heures après que son compatriote, Eliud Kipchoge, ne soit devenu le premier homme à courir les 42 kilomètres 195 en moins de deux heures (1h59.40).

Contrairement au champion olympique en titre, Brigid Kosgei n’a pas bénéficié d’un parcours taillé sur mesure et d’une armée de lièvres pour lui faciliter la tâche. L'athlète âgée de 25 ans a remporté le marathon de Chicago en courant en 2 heures, 14 minutes et 4 secondes.

Le vieux record de Paula Radcliffe explosé

C’est un exploit exceptionnel pour celle qui s’était déjà imposée sur cette même course, il y a un an. Elle a en effet fait mieux d’1 minute et 21 secondes que Paula Radcliffe. La Britannique avait réalisé le précédent record (2 heures, 15 minutes et 25 secondes) le 13 avril 2003 à Londres.

Cette performance n’est toutefois pas totalement une surprise. Le 8 septembre dernier, la Kényane avait déjà couru le semi-marathon en un temps canon (1 heure, 4 minutes et 28 secondes) lors du Great North Ryn (Royaume-Uni), même si ce record-là n’avait pas été homologué.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.