Accéder au contenu principal
Boxe

Boxe: la revanche de Anthony Joshua face au phénomène Andy Ruiz Jr.

Andy Ruiz Jr. et Anthony Joshua lors de la présentation du combat en Arabie saoudite, le 4 décembre 2019.
Andy Ruiz Jr. et Anthony Joshua lors de la présentation du combat en Arabie saoudite, le 4 décembre 2019. FAYEZ NURELDINE / AFP

Andy Ruiz Jr. remet ses ceintures en jeu contre le boxeur anglais Anthony Joshua ce samedi 7 décembre en Arabie saoudite pour prouver qu'il n'est pas le héros d'un soir. Il y a six mois, il avait battu le Britannique à la surprise générale.

Publicité

C’est un fils d’immigré mexicain qui sera la vedette du combat le plus attendu de l’année en Arabie saoudite. L'événement, surnommé le « clash sur les dunes » aura lieu à Diriyah dans une enceinte de 15 000 places, édifiée en deux mois en bordure de Riyad. Andy Ruiz Jr., 30 ans, tentera une nouvelle fois de mettre au tapis Anthony Joshua, six mois après la défaite surprise de l’Anglais à New York.

Le 1er juin dernier, Anthony Joshua, qui disputait son premier combat aux États-Unis au Madison Square Garden pour devenir le champion du monde des poids lourds WBA, WBO, IBF et IBO, allait vivre l’humiliation. À la surprise générale, il encaissait sa toute première défaite chez les professionnels après 22 victoires (pour 21 KO). Andy Ruiz Jr. va remettre ses ceintures en jeu pour une revanche.

Andy Ruiz Jr., gros ventre et tatouages

Andy Ruiz Jr., boxeur dès l’âge de 6 ans, avait profité du désistement de Jarrell Miller, après deux contrôles antidopage positifs pour se présenter au promoteur de Joshua, Eddie Hearn, qui avait besoin d'un remplaçant. Dans un message Instagram, Andy Ruiz Jr. écrivait : « Je combattrai plus dur que tous les noms que vous avez cités. Je vous donnerai un meilleur combat et je battrai Anthony Joshua. »

L’affaire est conclue d’autant que personne ne se bouscule aux portillons pour affronter Anthony Joshua. Avec son gros ventre et ses tatouages sur les pectoraux, Andy Ruiz Jr. était loin d’avoir le physique pour détrôner le Britannique bodybuildé.

« Fat Andy », son surnom à l’école, était censé se prendre une rouste face au golgoth anglais ! Joshua, nouveau patron des poids lourds, qui avait notamment fait chuter Wladimir Klitschko, est tombé de très haut face à ce poids lourd bedonnant mais au punch ravageur. La conquête de l'Amérique était une suite logique de la carrière du Britannique, lui qui avait l'habitude de déplacer les foules au Royaume-Uni comme lorsqu'il avait rempli le stade Wembley.

Andy Ruiz Jr. lors d'une visite à la prison de Monterrey au Mexique en septembre 2019.
Andy Ruiz Jr. lors d'une visite à la prison de Monterrey au Mexique en septembre 2019. Julio Cesar AGUILAR / AFP

Anthony Joshua toujours parmi l’élite ?

« Ça va être une belle revanche. On va savoir si c’était un accident ou si Anthony Joshua fait toujours partie de l’élite de la boxe des poids lourds », confie l’ancien boxeur français et champion olympique Brahim Asloum, joint par RFI.

Il ajoute : « Anthony Joshua a en mémoire cet affront et ça va le rendre meilleur. Il a dû tout remettre en question, prendre du repos et il va revenir plus fort. Pour Andy Ruiz Jr, c’est à double tranchant. Sa vie a changé ! Est-ce qu’il peut se contenter de cela ou souhaite-t-il montrer que ce n'est que le début de sa carrière. » Le combat face à Joshua a fait l’effet d’une bombe dans le monde de la boxe.

« Ce sport m’a sauvé la vie, racontait Andy Ruiz Jr après sa victoire contre Joshua. La vie est dure dans ma petite ville à la frontière du Mexique. Il y a beaucoup de trafics de drogue, des gangs, des cartels. La boxe m’a tenu éloigné de la rue .» Après son combat, Andy Ruiz Jr. aurait engrangé 7 millions de dollars.

Boxer, la seule chose possible pour Andy Ruiz Jr.

Le « Rocky mexicain », comme l’appelle désormais son père, va donc affronter un Joshua plein d’humilité. « Quand je regagnerai ces ceintures, je resterai cool, concentré et je garderai cette mentalité de challenger pour la prochaine fois », a confié le Britannique.

Andy Ruiz Jr., passé professionnel en 2009, à 20 ans, 33 victoires pour 1 défaite, a fait monter la pression avant ces grandes retrouvailles. « Je dois terminer sa carrière, a-t-il lancé dans l’émission The Sports Gloves Are Off de Sky Sports. C’est lui ou moi. » En ajoutant : « Je ne me contenterai pas de 15 minutes de gloire. Je veux que ça dure. Je veux être un champion pendant encore plusieurs années. Je vais gagner ici de la même façon que j’ai gagné le 1er juin. » Sans oublier de rappeler que boxer, c'est la seule chose qu’il sait faire « à part construire des maisons » avec son père, « en plein soleil », et qu’il  n'a aucune envie de se « taper cette merde ».

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.