Accéder au contenu principal
Cyclisme

Tropicale Amissa Bongo : A Oyem, l’Erythréen Natnael Tesfazion prend le pouvoir

Il n’a fallu que 107 kilomètres entre Bitam et Oyem ce mardi 21 janvier lors de la deuxième étape pour que les coureurs érythréens chamboulent tout. Au départ, il ne fallait surtout pas traîner en queue de peloton pour ne pas se faire distancer lors des nombreuses attaques. L’Italien Attilio Viviani (Cofidis), pris au piège, a perdu très tôt dans la journée toute chance de garder le maillot de leader qu’il a dû céder à l’Erythréen Natnael Tesfazion 20 ans, champion d'Érythrée espoirs en titre. Ce dernier s’est imposé dans un sprint en petit comité à Oyem, et a devancé l’Algérien Youcef Reguigui, déjà deuxième l’an passé au même endroit. Un autre Erythréen, Henok Mulueberhan complète le podium du jour. « C’est une course relevé. L’Erythrée a largement le niveau pour gagner cette Tropicale. On doit compter avec eux. Ils ont déjà des coureurs dans les rangs professionnels et ce n’est pas un hasard », commente avec lucidité pour RFI Pierre-Luc Périchon, coéquipier de Viviani. L’Erythéen Dawit Yemane et Youcef Reguigui sont respectivement deuxième et troisième au classement général. Natnael Tesfazion est le 6e coureur Erythréen à remporter le classement d’une étape de la Tropicale Amissa Bongo et le 4e à porter le maillot jaune de leader après Meron Russom en 2012, Natnael Berhane en 2014 et Tesfom Okubamariam en 2016.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.