Accéder au contenu principal

Athlétisme: Papa Massata Diack a assuré être trop riche pour avoir été corrompu

Lors de son inculpation au Sénégal en novembre 2019, Papa Massata Diack, le fils du patron déchu de l'athlétisme mondial, Lamine Diack, a réfuté les accusations de corruption sur fond de dopage en Russie. Il a expliqué qu'il était trop riche pour céder à la tentation. Celui qui était aussi le conseiller marketing est au centre des soupçons de la justice française dans cette affaire où il doit être jugé avec son père et quatre autres protagonistes. Tous sont soupçonnés d'avoir permis de retarder des sanctions contre des athlètes russes dopés, à partir de 2011, en échange de pots-de-vin. « J'ai gagné pas loin de 10 millions de dollars US (9,2 millions d'euros) de commission sur des contrats de sponsoring et de droits de TV, donc je n'avais (pas) besoin de solliciter les athlètes pour couvrir des cas de dopage », a-t-il déclaré, selon son audition devant un juge sénégalais, dont l’Agence France Presse a eu connaissance.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.