Accéder au contenu principal

Match Lyon-Juventus: la joie des Lyonnais l'emporte sur la polémique

Lyon a battu la Juventus de Turin 1 à 0, le 26 février à Lyon lors d'un match très critiqué car maintenu malgré le coronavirus qui sévit en Italie.
Lyon a battu la Juventus de Turin 1 à 0, le 26 février à Lyon lors d'un match très critiqué car maintenu malgré le coronavirus qui sévit en Italie. REUTERS/Eric Gaillard

Le 8e de finale aller de la Ligue des champions s'est tout de même joué à Lyon, avec une victoire de l'OL 1-0 contre la Juventus de Turin. Aucune mesure de précaution particulière n'avait été prise malgré la polémique sur le maintien du match. L'Italie est en effet toujours le pays d'Europe le plus affecté par le coronavirus.

Publicité

Avec notre envoyé spécial à LyonChristophe Diremszian

L'inquiétude concernant les risques encourus par les joueurs et supporters n'était vraiment pas palpable au Groupama stadium. Les 3 000 tifosi ont pu chanter et assister à la défaite de leur équipe, et repartir tranquillement dans leur parcage réservé sans que cela n'émeuve grand-monde. Dans le stade, un message d’information avait tout de même été diffusé avant le début du match et à la mi-temps en français et en italien, appelant aux précautions d’usages en matière d’hygiène et en cas d’apparition des symptômes.

Quelques rares supporters de la Juventus avaient décidé de venir avec des masques de protection. Mais l’immense majorité des fans ne comprenaient même pas qu'ils puissent susciter autant de méfiance, rappelant qu’ils venaient d’une région, le Piémont, quasiment pas touché par la maladie.

Huis clos ou délocalisation pour le match retour ?

Quant au maire de Lyon, Gérard Collomb, il avait confirmé plus tôt dans la journée qu’il assisterait bien au match et sans masque. Une façon de répondre aux maires élus dans le Rhône, rejoints par plusieurs députés de la majorité qui avaient appelé les autorités à interdire le déplacement des supporters italiens.

Ces derniers sont donc repartis, mais le sujet n’est pas clos puisque l’OL doit se déplacer à Turin pour les 8e de finale retour. Un match normalement prévu le 17 mars. Mais l’évolution de la situation sanitaire pourrait cette fois contraindre l’ Union des associations européennes de football (UEFA) à opter pour le principe de précaution, en décrétant un huis clos ou une délocalisation sur terrain neutre.

À lire aussi : Le coronavirus s’invite sur le terrain de Lyon-Juventus en Ligue des champions

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.