Accéder au contenu principal

Le football français pleure la mort de Pape Diouf

Didier Deschamps et Pape Diouf en 2009.
Didier Deschamps et Pape Diouf en 2009. GERARD JULIEN / AFP

C'est une pluie d'hommages qui a déferlé sur les réseaux sociaux et à travers les communiqués, après l'annonce de la mort de Pape Diouf. Le football français est unanime : l'ancien président de l'OM était une des grandes figures du club phocéen.

Publicité

« Sa disparition subite et brutale m'attriste profondément. » Comme énormément de personnalités du foot français, Didier Deschamps, le sélectionneur de l’équipe de France, et ancien entraineur de l’OM, a exprimé ses « condoléances émues » aux proches de l'ancien journaliste, agent et dirigeant de club, mort à 68 ans au Sénégal après avoir contracté le coronavirus.

« Un homme de convictions, un homme d'esprit »

Pape Diouf était « un homme de convictions, un homme d'esprit, passionné par le football et ses acteurs », salue également Didier Deschamps, que Pape Diouf avait recruté à Marseille. « Même si notre collaboration fut brève, je n'oublie pas, évidemment, que c'est lui qui m'a permis de devenir l'entraîneur de Marseille en 2009 », indique le sélectionneur, resté sur le banc de l'OM jusqu'en 2012.

Pape Diouf, né en 1951 à Abéché (Tchad) où son père militaire était en poste, était arrivé à Marseille à 18 ans. Même s'il avait quitté le club olympien en 2009, quatre ans après son arrivée, il était considéré comme l'architecte de l'équipe qui allait finir championne de France en 2010, sous les ordres de Deschamps.

Son grand rival de l’époque, Jean-Michel Aulas, avec qui les joutes verbales furent aiguisées, lui a aussi rendu un hommage très appuyé. « Pape a été un grand président », écrit le président de l’Olympique lyonnais sur Twitter. « Très performant, j'avais un profond respect pour lui, je m'associe à la peine de toute sa famille et de tous ses amis. »

Ancien journaliste dans les années 1980, Pape Diouf fut ensuite agent de joueurs, notamment avec des joueurs du calibre de Basile Boli, Marcel Desailly, William Gallas, Grégory Coupet, Didier Drogba et Samir Nasri, entre autres. Ce dernier a écrit sur son compte Instagram : « Peu de personnes dans le monde du football m'ont touché ou ont eu un impact comme tu as pu l'avoir dans ma vie ou dans ma carrière. Tu as toujours été un mentor, tu as été mon premier agent, tu as été mon président et c'est avec le cœur gros que je dois te dire au revoir. Tu es parti trop tôt, jamais je ne t'oublierai. »

« Personne n’aurait été surpris qu’il devienne le maire de Marseille »

Basile Boli, ancien défenseur de Marseille, a aussi rendu hommage à son ancien agent sur Instagram : « Pape a été mon ange gardien pendant toute ma carrière, un très bel ami. Sa voix unique me manquera à jamais. »

Sur RFI, Philippe Troussier, entraîneur sous la présidence de Pape Diouf, et sélectionneur de plusieurs pays africains retient le souvenir « d’un homme fort ». « Il aimait les acteurs du football et le football. C’était un grand frère pour moi. Il était sage, humain. Il était devenu un vrai Marseillais. Personne n’aurait été surpris qu’il devienne le maire de Marseille », dit-il à propos du premier président Noir d’un club de football européen.

Djibril Cissé a lui aussi rendu hommage à Pape Diouf à travers son compte Twitter. « Je me rappellerai toujours de notre discussion un mois avant que je signe à l’OM, et encore plus de celle que nous avons eu la semaine après ma blessure. Quand Pape m’appelle et me dit : "Je n’ai qu’une parole, on s’est mis d’accord sur ta signature à l’OM, et ce n’est pas ta blessure qui me fera changer d’avis sur tes qualités et le fait que tu es un joueur fait pour porter les couleurs de ton club de cœur qui est l’OM". »

Même la jeune génération a réagi à la disparition de Pape Diouf comme Florian Thauvin, une des stars de l'OM d'aujourd'hui. « Il laissera un souvenir unique à Marseille », écrit-il sur Twitter.

« Pape restera à jamais dans le cœur des Marseillais et l'un des grands artisans de l'histoire de ce club », dit l'OM dans un communiqué, annonçant un hommage à venir sur ses médias.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.