Accéder au contenu principal
Australie / Monnaie

Un Australien dit être l'inventeur du bitcoin

Le bitcoin, une crypto-monnaie.
Le bitcoin, une crypto-monnaie. Photo : Reuters

Pendant des années, des informaticiens et des journalistes ont tenté de découvrir l’identité de l’inventeur du bitcoin, l’argent électronique tant controversé. Craig Wright, un entrepreneur australien, s’est publiquement identifié en tant que créateur de la monnaie virtuelle. Des doutes demeurent encore.

Publicité

Depuis que la monnaie numérique a été créée, le nom d’un mystérieux chercheur en japonais en informatique, Satoshi Nakamoto, circulait. Mais le véritable créateur de la monnaie numérique bitcoin a révélé lundi son identité à la BBC, The Economist et le magazine GQ : il s'agit de l'entrepreneur australien Craig Wright.

Pour appuyer ses révélations, Craig Wright a apporté des preuves techniques : des messages utilisant des clés cryptographiques créées au début du développement du bitcoin. Il ne s'attribue pas l'invention intégrale du produit et dit qu'il a été assisté d'autres personnes. Par exemple, il a précisé que Hal Finney, un cryptographe réputé, était l'un des ingénieurs qui a contribué à créer ces sous virtuels.

« Je suis celui qui en était principalement à l'origine, mais d'autres m'ont aidé », a déclaré l'entrepreneur australien, installé à Sydney, qui a publié sur son blog des informations permettant de vérifier qu'il est bien Satoshi Nakamoto, le pseudonyme associé au créateur de la monnaie numérique.

Monnaie controversée

Pourquoi mettre fin au mystère aujourd'hui ? Pour préserver ses proches poursuivis par des journalistes depuis que certains médias américains ont avancé son nom, a expliqué l'homme d'affaires qui tient à rappeler qu’il ne veut pas d’argent et ne veut pas être célèbre.  

Le bitcoin est une monnaie virtuelle basée sur un algorithme. Elle n'est pas émise par un Etat. Le bitcoin n'a d'existence que sur internet.

Toutes les dix minutes, de nouvelles unités sont automatiquement créées, mais régulièrement la création monétaire s'amenuise pour limiter, à terme, le nombre de bitcoins en circulation. Monnaie controversée, elle a servi notamment à faire des versements à des organisations comme WikiLeaks, interdite de transaction par les groupes de cartes bancaires. Actuellement, un bitcoin s’échange contre 400 euros environ.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.