Accéder au contenu principal
Territoires palestiniens

Palestine VR: une plongée virtuelle dans le quotidien des territoires occupés

L'application Palestine VR permet de découvrir les villes palestiniennes mais aussi les camps de réfugiés avec un guide dans chaque vidéo.
L'application Palestine VR permet de découvrir les villes palestiniennes mais aussi les camps de réfugiés avec un guide dans chaque vidéo. The PIPD/Palestine VR

Les territoires palestiniens occupés par Israël sont maintenant visibles grâce à l’application de réalité virtuelle Palestine VR. Pour ses concepteurs, c’est un moyen de proposer un autre regard sur une situation complexe.

Publicité

L’application Palestine VR permet de se promener, d’explorer du bout des doigts les alentours du célèbre mur de séparation en Cisjordanie ou encore se promener dans la ville de Gaza. Il suffit de regarder son téléphone ou même de chausser des lunettes de réalité virtuelle et de se munir d’un casque pour bien entendre ce que les intervenants ont à dire.

Ce sont des Israéliens et des Palestiniens qui font office de guides, comme ici à Hébron : « Aujourd’hui je vais vous emmener faire un petit tour dans la Vieille ville d’Hébron, pour vous faire découvrir la zone d’H2 où vivent des Palestiniens qui souffrent de la présence des colons israéliens. »

Une immersion politique

D’Hébron, la seule ville palestinienne colonisée de l’intérieur par Israël, à un camp de réfugiés de Bethléem, en passant par différents quartiers de Jérusalem-Est et bien sûr l’Esplanade des Mosquées, sans oublier le village bédouin de Khan-el-Ahmar ou encore Ramallah... Au total, une trentaine de petites vidéos vous plongent dans le quotidien de cette région. Des étapes pilotées par des défenseurs des droits de l’homme ou des personnes issues des communautés concernées.

►À lire aussi : Doroob, le GPS pour naviguer dans les territoires palestiniens occupés

C’est une immersion moins touristique que politique. L’idée est née après le refus israélien de laisser entrer Ilhan Omar et Rashida Tlaib sur le territoire. Accusées de soutenir la campagne de boycott d’Israël, les deux élues américaines ont dû annuler leur visite de Jérusalem et de la Cisjordanie en août dernier.

La réalité de la vie palestinienne

Mais Palestine VR n’est pas qu’un pied de nez à la décision israélienne et s’adresse au grand public. Il s’agit de mettre des images à 360 degrés sur « l’occupation », explique Inès Abdel Razek de l’Institut palestinien de la diplomatie publique, à l'origine de l’application : « Qu’est-ce que c’est que l’occupation ? On en parle depuis 50 ans mais on ne sait pas ce qu’est l’occupation. Qu’est-ce que sont les colonies ? Comment cela impacte la vie des gens ? On a voulu montrer une réalité derrière ça. »

►À lire aussi : Territoires palestiniens : une cinquantaine de sites d'information fermés

Elle permet aussi aux Palestiniens de visiter, virtuellement, des territoires auxquels ils ont difficilement accès, selon leurs origines respectives. Par exemple la bande de Gaza pour un Palestinien de Cisjordanie ou l’inverse, en raison des restrictions de circulation imposées par Israël.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.