Accéder au contenu principal

France: action des militants d'Extinction Rébellion à Paris pour dénoncer la pollution du bâtiment et des travaux publics

Publicité

Ce lundi 17 février au matin, des militants d'Extinction Rébellion ont occupé deux sites des cimentiers Lafarge et Cemex (filiale d'un groupe mexicain) à Paris pour dénoncer l'impact de l'industrie du bâtiment et des travaux publics sur l'environnement et le réchauffement climatique, a constaté l'AFP. Quelques centaines d'activistes ont investi sans violence ces sites voisins en bord de Seine situés dans le XVe arrondissement pour cette opération baptisée «Fin de chantiers». Ils ont bloqué la sortie des camions-bétonnières devant alimenter des chantiers en cours, les aspergeant de peinture et peignant dessus des slogans comme «Le ciment ment», «Laisse le sable à la mer» ou «1 tonne de ciment = 900 kg de CO2».

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.