Accéder au contenu principal

Procès des jihadistes «fantômes» en France: des peines allant de 25 ans à la perpétuité

Publicité

La cour d'assises spéciale de Paris a condamné ce vendredi à des peines de 25 ans à la perpétuité 19 accusés «fantômes», hommes et femmes partis en 2014-2015 en Irak ou en Syrie et presque tous présumés morts, au nom du «califat» islamique.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.