Accéder au contenu principal
Cannes 2019

Critique du film «Une vie cachée» de Terrence Malick

Terrence Malick, le plus secret des réalisateurs américains, est de retour sur la Croisette avec «Une vie cachée». Huit ans après la Palme d'or qu'il avait reçu pour «The tree of life», le réalisateur rend hommage à un jeune fermier autrichien qui refusa, au péril de sa vie, de prêter allégeance à Adof Hitler, afin de ne pas se mettre au service du Mal et de suivre ce qui lui semblait juste.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.