GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 13 Juin
Vendredi 14 Juin
Samedi 15 Juin
Dimanche 16 Juin
Aujourd'hui
Mardi 18 Juin
Mercredi 19 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    En France, Christine Boutin confirme toucher 9 500 euros pour une mission sur la justice sociale

    media Christine Boutin est au coeur d'une polémique sur la rémunération (9 500 euros mensuels) de sa mission sur les «conséquences sociales de la mondialisation». Pascal Le Segretain/Getty Images)

    Après les révélations du Canard enchaîné, Christine Boutin confirme être payée 9 500 euros par mois pour une mission sur « la justice sociale et la mondialisation », mission confiée par l'Elysée. En revanche l’ancienne ministre du Logement nie avoir été « achetée » pour cesser ses critiques contre le gouvernement.

     

    Un salaire de 9 500 euros par mois, une voiture avec chauffeur, un bureau dans le XVe arrondissement de Paris et un secrétariat particulier. Ce sont là les conditions de travail de Christine Boutin, particulièrement confortables il est vrai, pour conduire une très officielle mission sur la mondialisation. Mais ces conditions font désordre alors même qu'en ces temps de difficultés budgétaires, le gouvernement encourage tout le monde -ministres compris- à se serrer la ceinture.

    « C'est le salaire d’un haut fonctionnaire tel qu'il est prévu par la loi », rétorque Christine Boutin. En revanche, elle nie fermement comme le suggère le Canard Enchâiné, avoir été « achetée » par l'Elysée pour faire taire ses critiques contre le gouvernement ou encore pour éviter qu'elle ne se présente en 2012.

    Ulcérée d'avoir été limogée du gouvernement l'an passé, l'ancienne ministre du Logement n'avait pas ménagé ses critiques contre Nicolas Sarkozy. Critiques qui se sont subitement tues après l'acceptation de sa nouvelle mission.

    Alors énorme polémique ou pas, pour l'heure en tout cas l'opposition socialiste ne s'est guère fait entendre et on se souvient que plusieurs ténors socialistes comme Jack Lang, Jacques Attali ou bien encore l'ancien Premier ministre Michel Rocard, ont conduit eux aussi des missions pour le président Sarkozy, mais on ignore encore à quel prix.
     

    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.