GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
Lundi 17 Décembre
Mardi 18 Décembre
Aujourd'hui
Jeudi 20 Décembre
Vendredi 21 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Mme Bettencourt se met en règle avec le fisc et sa fortune n'est plus gérée par Mme Woerth

    media

    Compte bancaire en Suisse, îlot dans les Seychelles, gestion de sa fortune par la femme du ministre du Travail : Mme Bettencourt annonce qu'elle va régulariser ses avoirs à l'étranger. Et l'épouse du ministre ne gérera plus la fortune de la milliardaire.

    Contrairement à ce que demandaient le député socialiste Arnaud Montebourg ou l'eurodéputé écologiste Eva Joly, ce n'est pas sa démission qu'Eric Woerth a annoncé ce lundi 21 juin 2010 mais celle de son épouse.

    Le ministre du Travail a précisé que le départ de Florence Woerth de la société où elle gère, depuis 2007, une partie de la fortune de Liliane Bettencourt sera effectif «dans les prochain jours». En tous les cas avant le début du procès Bettencourt programmé le 1er juillet.

    Dans le même temps, l'héritière de la fortune L'Oréal a annoncé de son côté qu'elle va « faire régulariser avec le fisc l'ensemble des avoirs familiaux qui seraient encore aujourd'hui à l'étranger ».

    Deux événements qui interviennent cinq jours après la révélation d'enregistrements pirates ; des conversations entre Liliane Bettencourt et son entourage suggérant de possibles fraudes fiscales dans la gestion des biens de la milliardaire.

    Eric Woerth a de nouveau démenti avoir eu connaissance d'une quelconque opération de fraude. Mais les deux événements du jour ne font que renforcer la conviction de ceux qui ont dénoncé au minimum un «conflit d'intérêt» entre la fonction de celui qui était encore ministre du Budget il y a quelques mois et le rôle de son épouse dans la gestion des biens de Liliane Bettancourt.

    Une vieille femme riche, très riche, la plus riche de France, un artiste qu'elle « sponsorise », des paradis fiscaux, une île aux Seychelles, et pour couronner le tout, la femme d'un ministre : tous les ingrédients du parfait scandale sont étalés sur la place publique depuis plusieurs jours.

    Ses comptes en Suisse désormais connus de tous, Liliane Bettencourt annonce la régularisation fiscale de ses avoirs.

    Des gages, l'ancien ministre du Budget Eric Woerth en donne aussi, en indiquant que sa femme va très vite démissionner de la société qui gère une partie de la fortune Bettencourt. Tout en écartant le soupçon de «conflits d'intérêts». Mais les annonces successives du ministre et de la milliardaire à quelques minutes d'intervalles s'apparentent, selon l'opposition, à un «sauve-qui-peut».

    De nombreuses questions demeurent à l'écoute des enregistrements pirates réalisés à l'insu de Liliane Bettencourt et de son homme de confiance. Comme celui-ci, publié par Mediapart, et réalisé juste avant les élections régionales : « Valérie Pécresse, elle, va perdre. Il faut quand même lui montrer votre soutien. Le deuxième, c’est le ministre du Budget, il faut aussi l’aider. Et le troisième, c’est Nicolas Sarkozy. Vous savez, en ce moment, il faut qu’on ait des amis. Je pense que c’est bien, c’est pas cher et ils apprécient ».

    Après Karachi, Bettencourt : le climat des affaires est en passe d'empoisonner la dernière partie du quinquennat de Nicolas Sarkozy.
     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.