GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 20 Juillet
Jeudi 21 Juillet
Vendredi 22 Juillet
Samedi 23 Juillet
Aujourd'hui
Lundi 25 Juillet
Mardi 26 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Le conflit familial Bettencourt et ses ramifications politiques

    media

    D'un conflit familial entre une fille et sa mère, Françoise et Liliane Bettencourt, on en est aujourd'hui arrivé à une affaire politique qui implique Eric Woerth, actuel ministre du Travail, mais surtout ministre du Budget en exercice au moment où l'administration fiscale a été alertée sur les suspicions de fraude fiscale concernant la milliardaire héritière de l'Oréal.

    Pas facile de démêler le vrai du faux dans l'affaire Bettencourt qui est devenu aussi depuis quelques jours l'affaire Woerth. L'ancien ministre du Budget est-il intervenu ou pas pour empêcher une enquête sur Liliane Bettencourt, alors que l'administration fiscale avait été alertée par le parquet de Nanterre, qui enquêtait dans l'affaire opposant Liliane Bettencourt à sa fille, de l'existence d'éléments susceptibles de démontrer une fraude?

    A entendre l'intéressé pas du tout. A entendre son successeur au ministère du budget, François Baroin, qui est monté au créneau dimanche pour le soutenir, pas du tout non plus.

    Reste qu'au fil des révélations, la situation se dégrade pour Eric Woerth, qui avait déjà dû justifier la présence de son épouse au sein de la société qui gère la fortune de Liliane Bettencourt, une situation qui faisait peser sur lui le soupçon d'un conflit d'intérêt.

    Depuis quelques jours, le ministre du Travail s'est fait plus discret et les soutiens se sont multipliés autour de lui dans la majorité. De Jean-François Copé à Nicolas Sarkozy lui-même, qui a réagi du G20 au Canada. Tous, ont dressé le portrait d'un homme intègre injustement accusé. Mais cela suffira-t-il à calmer les critiques, très préjudiciables à l'action de celui qui mène la réforme la plus délicate de la fin du quinquennat, celle des retraites ?

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.