GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
Aujourd'hui
Lundi 17 Décembre
Mardi 18 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Syrie: la coalition affirme avoir détruit un site du groupe EI dans une mosquée (communiqué de l'armée américaine)
    • L'armée israélienne a annoncé avoir découvert un nouveau tunnel du Hezbollah, le quatrième vers Israël (communiqué)
    • Sri Lanka: réinvestiture du Premier ministre démis Ranil Wickremesinghe
    • Yémen: de violents combats et des raids aériens à Hodeïda malgré la trêve (sources progouvernementales)
    France

    La campagne présidentielle est amorcée sur les questions de la sécurité et de la nationalité

    media

    Guerre de communiqués et vifs échanges, ce dimanche 1er août encore, sur les thèmes de la sécurité et de la nationalité. Martine Aubry, premier secrétaire du Parti socialiste est à son tour montée au créneau, en réponse au chef de l'Etat, et Xavier Bertrand a aussitôt riposté. Une agitation qui pourrait faire oublier l’affaire Woerth et permet à la majorité présidentielle de tester son argumentaire sur ce qui apparaît comme l’un des futurs thèmes de la campagne présidentielle de 2012.

    Il aura fallu quarante-huit heures à Martine Aubry pour réagir au discours de Grenoble par le biais d’un communiqué envoyé depuis ses vacances. La patronne du PS y fustige l’outrance verbale de Nicolas Sarkozy et une « dérive antirépublicaine qui abîme la France ». « Notre République est en train de pourrir par le sommet », disait de son côté dès vendredi 30 juillet Ségolène Royal.

    Alors, en service après-vente du discours de Grenoble, l’UMP n’a pas tardé à réagir. Pour Xavier Bertrand, « Martine Aubry et le PS ne sont ni compétents, ni crédibles pour parler sécurité ». Le porte-parole du parti, Frédéric Lefebvre, allant même jusqu'à prétendre que les socialistes défendent les Roms délinquants et l’immigration irrégulière.

    Après la déclaration de guerre de Nicolas Sarkozy contre les voyous, voici donc la guerre des communiqués qui permet de parler un peu moins de l’affaire Woerth-Bettencourt, et qui prépare la mère de toutes les batailles : la présidentielle.

    L’angélisme et la naïveté supposée de la gauche sur la sécurité, le chef de l’Etat en a fait son miel à Grenoble en pensant forcément à Lionel Jospin et son élimination surprise en 2002. Et aujourd’hui, deux ans avant l’échéance, Nicolas Sarkozy est déjà en campagne.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.