GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Aujourd'hui
Mardi 23 Juillet
Mercredi 24 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Brice Hortefeux annonce une nouvelle circulaire sur les expulsions

    media Brice Hortefeux, ministre français de l'Intérieur. Reuters / Jacky Naegelen

    Le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, a « tenu à signer personnellement » une nouvelle circulaire relative aux évacuations de campements illicites pour « lever tout malentendu sur une éventuelle stigmatisation», des Roms, a annoncé son entourage le 13 septembre. Cette fois-ci le terme « Roms » n'y figure plus, différence de taille car une précédente circulaire datée du 5 août, mais obtenue par la presse seulement vendredi dernier, avait provoqué un tollé.

    Des défenseurs des droits de l'homme, la gauche, l'ONU, le Parlement européen, tous se sont indignés contre cette précédente directive la jugeant discriminatoire, puisque les Roms y étaient visés explicitement. Plusieurs ONG avaient même annoncé leur décision de saisir le Conseil d'Etat.

    Brice Hortefeux a donc été contraint de rectifier son tir. Dans la nouvelle version du texte contesté, il demande aux préfets de poursuivre les évacuations de camps illicites quels qu'en soient les occupants.

    D'uine part, l'opposition continue à dénoncer une certaine confusion au sommet de l'Etat. En effet, le ministre de l'Immigration Eric Besson avait affirmé ne pas être au courant de la circulaire émanant du cabinet du ministre de l'Intérieur. D'autre part, les récentes explications de Brice Hortefeux sont jugées « alambiquées ».

    Reste que cette nouvelle circulaire est une première victoire pour les associations. Ainsi le Conseil représentatif des associations noires a annoncé qu'il suspendait son recours devant le Conseil d'Etat , compte tenu de ce recul mais qu'il ne l'annulait pas, dans l'attente d'une expertise juridique de la nouvelle circulaire.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.