GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 14 Janvier
Mercredi 15 Janvier
Jeudi 16 Janvier
Vendredi 17 Janvier
Aujourd'hui
Dimanche 19 Janvier
Lundi 20 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Royaume-Uni: Harry et Meghan renoncent à leurs titres royaux (médias)
    • Libye: la Turquie estime qu'inviter Haftar en Grèce «sabote» les efforts de paix
    • Liban: plus de 160 blessés dans les affrontements à Beyrouth (Croix-rouge libanaise)
    France

    Retraites : un amendement prévoit un nouveau débat dès 2013

    media Bernadette Groison (FSU), Michelle Biaggi (FO), Marcel Blondel (CFTC),Jean Grosset (UNSA), Nadine Prigent (CGT), Marcel Grignard (CFDT), Annick Coupe (Solidaires), Carole Couvert (CFE-CGC). REUTERS/

    Les sénateurs ont voté dans la nuit demercredi à jeudi 21 octobre un amendement déposé par la majorité allant dans le sens de certaines propositions syndicales. Il est question de rouvrir le débat sur les retraites dès 2013 et de réfléchir à la possibilité d'instaurer un système par points.

    Le projet dessiné dans cet amendement est assez vague mais il contient néanmoins deux informations. Tout d’abord, il est maintenant acté que le texte voté actuellement n'est pas une fin en soi puisqu'il faudra « réfléchir » (c'est le mot utilisé dans l'amendement) à une nouvelle réforme dès l'après-présidentielle.

    La deuxième information est la tonalité que pourrait avoir cette refonte du système. L'amendement stipule en effet que la réflexion portera sur une plus grande équité des régimes de retraites.

    La possibilité de mettre en place un régime universel par points, comme cela existe en Suède, sera également à l’étude, comme le demandait depuis longtemps les centristes, à l’origine de l’amendement.

    Trop tard pour la CFDT

    Mais c'est surtout ce que réclame la CFDT depuis le début des discussions sur la réforme. S'agit-il donc d'une opération séduction destinée à la centrale de François Chérèque ?

    « Trop tard », répond en tout cas son « monsieur retraites », Jean-Louis Malys, pour qui le gouvernement s'y est pris « à l'envers ». De plus, il n'est pas sûr que la base, toujours très remontée, soit sensible à un « geste » qui n'aura, quoi qu'il en soit, aucune application avant des années.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.