GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 20 Octobre
Samedi 21 Octobre
Dimanche 22 Octobre
Lundi 23 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 25 Octobre
Jeudi 26 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Syrie: vote mardi 24 octobre du Conseil de sécurité sur l'enquête sur les armes chimiques (diplomates)
    • Niger: l'armée américaine poursuivra ses opérations malgré l'embuscade (Pentagone)
    • Accord de l'UE sur une réforme du travail détaché (Commission européenne)
    • Prix Fifa: Cristiano Ronaldo sacré meilleur joueur de football de l'année 2017
    • Prix Fifa: Zinédine Zidane sacré meilleur entraîneur de football de l'année 2017
    France

    Le fabriquant du Médiator prêt à indemniser les victimes qui renoncent aux poursuites

    media

    Le groupe Servier, qui fabriquait et commercialisait l’antidiabétique Médiator, s'est dit prêt, mercredi 9 mars 2011, à indemniser des victimes du médicament qui seraient exclues des procédures légales d'indemnisation, c'est à dire celle dont l'incapacité permanente est inférieure à 24%. Une indemnisation à une condition : que ces malades renoncent à poursuivre en justice le laboratoire. Une annonce très diversement appréciée.

    Le procédé est classique et a été déjà utilisé par le passé. Un industriel reconnu coupable propose d’indemniser les victimes et il s’assure en échange qu’aucune poursuite ne sera engagée à son encontre. Il espère contenir ainsi le nombre de procès intenté par les victimes et surtout limiter les dégâts financiers.

    Avec cette annonce, au moins « le groupe reconnait sa faute et sa responsabilité » indique le Dr Courtois, président d’une association de victime qui a déposé 116 plaintes contre Servier pour blessures et homicides involontaires. Mais beaucoup y voit au mieux une opération de communication « assez perverse », comme le député Gérard Bapt, président de la commission parlementaire qui enquête sur cette affaire.

    Ce qui est assez pervers dans cette démarche, c'est qu'en renonçant à rester en justice, les victimes renoncent à ce que le laboratoire Servier reconnaisse les torts qui lui seraient imputables.
    Gérard Bapt Président de la mission parlementaire sur le Mediator 10/10/2013 - par Nenad Tomic Écouter

    Pour le docteur Irène Frachon, qui a révélé le scandale, Servier « tente de renoncer à la justice en brandissant de l’argent ».

    Il y a un préjudice moral très fort, une envie de connaître la vérité et une détresse financière pour certains ...
    Dr Irène Frachon, qui a révèlé l'affaire Mediator 10/10/2013 - par Nenad Tomic Écouter
    Le sentiment d'Irène Frachon est partagé par des victimes et par l’association de consommateur UFC Que Choisir qui se déclare «scandalisée» par la proposition. Pour l'association c'est de toute façon l'Etat français qui doit avoir le contrôle du fonds d’indemnisation et pas l’industriel.

    Cette initiative du groupe a donc bien peu de chance d'améliorer en quoique ce soit une image considérablement ternie par cette affaire et par sa gestion.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.