GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 22 Novembre
Samedi 23 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Melancholia, la cabane magique de Lars Von Trier

    media "Melancholia", un film écrit et réalisé par Lars Von Trier (2011) Christian Geisnæs/Festival de Cannes 2011

    Le trublion danois Lars Von Trier est de retour dans la compétition officielle du Festival de Cannes. Melancholia tranche avec les visions jusqu’ici souvent torturées du cinéaste. Il délivre la fin du monde dans l’angoisse et la beauté. Un conte romantique où Charlotte Gainsbourg et Kirsten Dunst incarnent deux sœurs sur fond d’apocalypse.

    Pour Melancholia, Lars Von Trier à créé un couple de sœurs antinomiques : la belle Justine, interprétée par Kirsten Dunst, est directrice artistique dans une agence de pub, mais très mal dans sa peau ; dépressive, mélancolique, errant. Sa sœur Claire, incarnée par Charlotte Gainsbourg, a les pieds sur terre et aime son mari, son fils et la vie.

    Un grand plan sur le visage sauvage de Justin compose l’ouverture du film. Très lentement, elle ouvre les yeux. Il y a une musique de violon dans l’air et des oiseaux qui tombent du ciel comme des pierres dans un puits. Justine se trouve sur un terrain de golf au bord de la mer. Et puis le danger prend corps : un cheval noir s’écroule et une planète, Melancholia, dix fois plus grande que la terre, s’approche de la terre à une vitesse de 90 000 km/h…

    La vie sur terre est mauvaise 

    Lars Von Trier, scénariste et réalisateur Festival de Cannes 2011

    Un scénario ultrasimple mais qui assure le suspens à l’écran et dans la salle jusqu’à la fin. La première partie est consacrée à Justine. Elle a tout pour être heureuse, mais elle ne l’est pas. Pour s’accrocher à quelque chose, elle se marie. On l’a voit arriver en retard à son propre mariage qu’elle fout en l’air en l’espace de quelques heures. Le trajectoire de la planète Melancholia ne l’inquiète pas trop, pour une raison simple : « La vie sur terre est mauvaise. »

    « Parfois, je te déteste tellement » lui lance sa sœur Claire à qui est dédiée la deuxième partie. C’est elle qui avait préparé toute la fête de mariage de Justine. Claire craint cette planète qui s’approche continuellement, mais fait confiance au raisonnement scientifique de son mari. Sur internet elle apprend que Melancholia signifie littéralement « danse de la mort ».

    Dans Melancholia il y a beaucoup d'élan. Plusieurs fois, Lars Von Trier joue avec le ralenti pour accélérer nos pensées et sentiments. La mise en scène grandiose est dans la veine de Visconti et la musique explicitement wagnérienne. L’ouverture de Tristan et Iseult porte les visions de Justine sur la fin du monde. L’apocalypse ne la déprime pas, au contraire, la fait revivre. Elle sent déjà la collision, comme les oiseaux qui commencent à chanter la nuit.

    Un film visionnaire
     

    Le film est truffé de symboles, mais jamais surchargé. Von Trier réussit à dépasser l’histoire des deux sœurs et nous met en orbite dans son univers. Quand la trajectoire de la planète fait mentir les calculs scientifiques, le mari de Claire se suicide (« Il y a toujours une marge d’erreur. Je suis désolé. ») et Claire panique. Justine reste calme. Melancholia, elle s’y connaît, elle est née sur cette planète. Elle prend le fils de sa sœur par la main. Ensemble, ils construisent la cabane magique longtemps promise. Un film visionnaire.
     

    Comment Lars Von Trier a foutu en l’air son film à Cannes

     

    Le réalisateur danois Lars Von Trier avait présenté des « excuses » après ses propos lors d'une conférence de presse au Festival de Cannes faisant état de « sympathie » envers Hitler, se défendant d'être antisémite, raciste ou nazi, dans un communiqué transmis à l'AFP à Cannes. « Si j'ai pu blesser quelqu'un par les propos que j'ai tenus ce matin, je tiens sincèrement à m'en excuser. Je ne suis ni antisémite, ni raciste, ni nazi », a affirmé le cinéaste après que la direction du festival l'eut invité à s'expliquer.

    Au cours de la conférence de presse de son film Melancholia, le 17 mai, en compétition pour la Palme d'Or au Festival de Cannes, le réalisateur a provoqué un malaise en professant sa sympathie pour Hitler qu'il « comprend » et en jugeant qu' « Israël fait vraiment chier ».

     « Je dis seulement que je comprends l'homme. Il n'est pas vraiment un brave
    type, mais je comprends beaucoup de lui et je sympathise un peu avec lui », a-t-il déclaré en fin de matinée mercredi. « Le cinéaste précise qu'il s'est laissé entraîner à une provocation. Il présente ses excuses », ajoute le communiqué.

    « Je comprends Hitler. Je pense qu'il a fait de mauvaises choses, absolument, mais je peux l'imaginer assis dans son bunker à la fin ». « Bien sûr je ne suis pas pour la Deuxième Guerre mondiale, je ne suis pas contre les Juifs », a-t-il nuancé. « Je suis avec les Juifs bien sûr, mais pas trop, parce qu'Israël fait vraiment chier », a-t-il enchaîné devant une assistance partagée entre rires et silences gênés.

    Lars Von Trier était interrogé sur ses origines allemandes, découvertes en 1989 à la mort de sa mère et sur ses propos tenus récemment dans une revue danoise, concernant « son goût pour l'esthétique nazie ».

     

     

    Abécédaire de Cannes 2011
    Notre dossier spécial

     

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.