GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 23 Septembre
Mardi 24 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    En France, la politique d'immigration durcie par le nouveau projet de loi

    media Des membres de l'association de lutte contre le Sida AIDES manifestent contre le projet de loi devant le Sénat, mai 2011 AFP PHOTO / BERTRAND LANGLOIS

    En France, députés et sénateurs ont adopté mercredi 11 mai 2011 le projet de loi sur l'immigration, l'intégration et la nationalité après des allers-retours de plusieurs mois entre l'Assemblée nationale et le Sénat. Le texte durcit les conditions d'éloignement des personnes en situation irrégulière.

    L'une des mesures les plus répressives concerne le droit au séjour des étrangers malades. Le texte adopté mercredi 11 mai introduit en effet la notion de présence ou d'absence de traitement dans le pays d'origine pour décider, ou non, de l'octroi ou du renouvellement du titre de séjour.

    Autre disposition, celle concernant les sans papiers en instance d'expulsion. Elle retarde l'intervention du juge des libertés et de la détention de cinq jours au lieu de deux actuellement. Son objectif est de faciliter les procédures d'éloignement, puisque actuellement moins de 30 % des sans-papiers placés en centre de rétention sont reconduits à la frontière.

    Cette réforme sur l'immigration visait à transposer dans le droit français trois directives européennes : la mise en place de la carte bleue, autrement dit un permis de travail pour les plus qualifiés ; la directive sanction ; et la directive retour. Un dispositif qui n'a fait que durcir l'arsenal législatif. La mesure sécuritaire et très médiatisée sur la déchéance de la nationalité a finalement été retirée sous la pression des centristes.

    D'ores et déjà la gauche qui s'oppose à ce texte a l'intention de déposer un recours auprès du Conseil constitutionnel.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.