GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 13 Août
Mercredi 14 Août
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Aujourd'hui
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    « La Conquête » de Xavier Durringer

    media "La Conquête", de Xavier Durringer Festival de Cannes 2011

    Présenté ce 18 mai hors compétition au Festival de Cannes, le film de Xavier Durringer était très attendu. La Conquête est le premier long-métrage qui retrace l’ascension au pouvoir d’un président français en fonction. Pendant 105 minutes, le film revisite les cinq années à partir de la réélection de Jacques Chirac en mai 2002, qui l’ont porté jusqu’aux marches de l'Elysée en même temps qu'il perdait sa femme.

    « Le parti pris d’emblée était de partir d’une analyse ultra-réaliste, très factuelle, a déclaré le réalisateur Xavier Durringer à la conférence de presse lors de la présentation du film à Cannes. Il n’a jamais été question de faire un film pamphlétaire, satirique, partisan dans un sens ou dans un autre. »

    Les hommes politiques se tuent avec des mots et des petites phrases.

    Xavier Durringer

    Réalisateur de « La Conquête »

    18/05/2011 Écouter

    La Conquête est une plongée au cœur du pouvoir. C’est surtout le portrait d’un animal politique d’un genre nouveau. Un homme impulsif, vorace, rapide, changeant de postures et de convictions plus vite que son ombre. Un homme surtout magnant à merveille les médias. Quel est le degré de ressemblance entre le personnage incarné par Denis Podalydès et le vrai Nicolas Sarkozy ? 90 pour cent, disent les réalisateurs Xavier Durringer et Patrick Rotman, qui ont compulsé des milliers de documents et interrogés de multiples témoins pour écrire le scénario de La Conquête. Autour de Nicolas Sarkozy, le spectateur croit reconnaître des figures connues : Rachida Dati, Jacques Chirac, Dominique de Villepin...

    Durringer fait le portrait du candidat Sarkozy, mais surtout du Sarkozy intime, celui que le départ de sa femme Cécilia, laisse sur le carreau, ravagé de chagrin. C’est sans doute le reproche que l’on peut adresser à La Conquête, un film qui passe sous silence les grands enjeux politiques de la campagne présidentielle de 2007 pour mieux mettre l’accent sur l’humanité et fragilité du personnage.

     

    Denis Podalydès et Florence Pernel pour le film "La Conquête". © Gaumont Distribution

     

    Abécédaire de Cannes 2011

    Notre dossier spécial

     

    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.