GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 9 Décembre
Lundi 10 Décembre
Mardi 11 Décembre
Mercredi 12 Décembre
Aujourd'hui
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Attaque de Strasbourg: une troisième victime est morte (préfecture)
    • Cisjordanie: deux Israéliens ont été tués dans une attaque à l'arme à feu (armée)
    • France: piratage de «données personnelles» enregistrées sur un site du ministère des Affaires étrangères (officiel)
    • Automobile: la justice européenne juge les nouvelles limites d'émissions pour les moteurs diesel «trop élevées»
    • RDC: un mort à Mbuji-Mayi en marge d’une visite attendue du candidat Félix Tshisekedi
    • «Gilets jaunes»: «Il faut maintenant que le mouvement s'arrête», dit Richard Ferrand (LREM), président de l'Assemblée nationale
    • Jérusalem: un attaquant touche deux membres des forces de sécurité avant d'être tué (police)
    • Un «gilet jaune» tué après avoir été heurté par un camion à Avignon (parquet)
    • Turquie: quatre morts et 43 blessés lors d'un accident de train à Ankara (gouverneur)
    France

    Primaires PS : DSK hors jeu, les cartes sont rebattues

    media

    Une semaine après le choc de l'arrestation et l'accusation de Dominique Strauss-Kahn pour agression sexuelle aux Etats-Unis, le Parti socialiste commence à tourner la page et à envisager la primaire sans celui qui faisait figure de favori dans les sondages, avec un duel de plus en plus probable entre Martine Aubry et François Hollande.

    Il n'y a plus personne désormais au Parti socialiste pour envisager un retour de Dominique Strauss-Kahn dans la course pour la primaire. Bon gré, mal gré, la page a été tournée. Et même la question subsidiaire posée par l'élimination de DSK, à savoir l'hypothèse d'une participation de Martine Aubry semble être réglée.

    Sans se déclarer officiellement et en affirmant toujours sa volonté de respecter un délai de convenance mais aussi le calendrier adopté par les socialistes, la première secrétaire a tout de même franchi un cap en direction d'une candidature. Elle a évoqué son « envie » et a dit qu'elle prendrait « ses responsabilités » le moment venu.

    Face à elle, François Hollande, candidat déclaré avant l'affaire Strauss-Kahn, fait aujourd'hui figure à la fois de favori -les sondages en font pour le moment le meilleur concurrent de Nicolas Sarkozy- et de cible pour ceux que sa candidature dérangent au PS et qui plaident pour le « Tout sauf Hollande ».

    Dans ce contexte, certains comme le maire de Lyon Gérard Collomb réclament le rassemblement sur un nom avant les primaires pour éviter les divisions et les affrontements. Comme si l'absence de DSK rendait inévitable un retour aux vieilles querelles. Un point de vue que ne partage pas Ségolène Royal, toujours en embuscade et qui espère peut-être avoir une nouvelle carte à jouer dans une primaire maintenant plus ouverte.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.