L’affaire DSK : le summum du bruit médiatique - France - RFI

 

  1. 21:10 TU Accents d'Europe
  2. 21:30 TU Journal
  3. 21:33 TU Danse des mots
  4. 22:00 TU Sessions d'information
  5. 22:30 TU Sessions d'information
  6. 23:00 TU Journal
  7. 23:10 TU Autour de la question
  8. 23:30 TU Journal
  9. 23:33 TU Autour de la question
  10. 21:10 TU Accents d'Europe
  11. 21:30 TU Journal
  12. 21:33 TU Danse des mots
  13. 22:00 TU Sessions d'information
  14. 22:30 TU Sessions d'information
  15. 23:00 TU Journal
  16. 23:10 TU Autour de la question
  17. 23:30 TU Journal
  1. 21:10 TU Radio foot internationale
  2. 21:30 TU Journal
  3. 21:33 TU Radio foot internationale
  4. 22:00 TU Sessions d'information
  5. 22:30 TU Sessions d'information
  6. 23:00 TU Journal
  7. 23:10 TU Vous m'en direz des nouvelles !
  8. 23:30 TU Journal
fermer

France

Dominique Strauss-Kahn France médias

L’affaire DSK : le summum du bruit médiatique

media

L'affaire Dominique Strauss-Kahn (DSK) a suscité une couverture « sans précédent » de la part des médias français du 15 au 22 mai, révèle une étude de l'Institut Kantar Media publiée ce jeudi 26 mai. L'ex-patron du FMI avait été à la Une de 150.000 quotidiens à travers le monde depuis le dimanche 15 mai. Selon l’institut, l'acronyme DSK a été cité au moins une fois dans plus de 33 000 sujets médias lors de cette période.

Depuis 2000, Kantar Media a élaboré un indicateur dénommé UBM (Unité de bruit média) qui mesure l'impact médiatique après auscultation de la presse écrite, de la TV, de la radio et du web. Entre le début de l’affaire, dimanche 15 mai, et le dimanche 22 mai, l'affaire DSK affiche 13 761 UBM. Selon Bruno Lalande, directeur des études du pôle information de Kantar, ce chiffre révèle « un niveau de répétition médiatique auprès des Français sans précédent ». L'acronyme DSK a été cité au moins une fois dans 33 131 sujets médias (presse, agence, radio, TV et web) lors de cette même période, a constaté Bruno Lalande.

Panel de unes de journaux français parus le 16 mai 2011, après l'arrestation de Dominique Strauss-Kahn à New York. Reuters/Charles Platiau

« C'est comme si chaque Français âgé de plus de 15 ans avait été en contact 137,6 fois avec cette affaire sur cette période de huit jours », a-t-il précisé. A titre de comparaison, les élections de Nicolas Sarkozy et Barack Obama avaient affiché environ 7 000 UBM la semaine suivant leur élection. Le 2 mai, l’annonce de la mort d’Oussama ben Laden a produit un bruit médiatique de 3 000 UBM. Le 11 mai, l’ouverture de la 64e édition du Festival de Cannes a atteint 197 UBM.

L’Office de justification de la diffusion (OJD) a également constaté une flambée de toute la presse sur le Web suite à l’affaire DSK. Selon l’organe de contrôle de la presse, les audiences ont grimpé en flèche. Entre le 16 et 22 mai, Lepoint.fr était en tête des hausses avec une augmentation des visites de 102 % (2,6 millions de visites en plus). Parmi les quotidiens, Leparisien.fr a enregistré une hausse de 56 %, Libération.fr de 47 % et Lefigaro.fr de 45 %.
Un cameraman surveille l'immeuble où Dominique Strauss-Kahn est assigné à résidence à New York, le 21 mai 2011. Reuters/Jessica Rinaldi

Cet indicateur composite intègre l’espace rédactionnel (en pages ou en minutes) consacré à un sujet et l’audience du média qui véhicule cette information sur la cible 15 ans et plus. 1 UBM correspond à 1% de la population potentiellement exposée à une page ou une minute d’information sur un sujet dans les médias.

Sur le même sujet

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.