GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 12 Décembre
Mercredi 13 Décembre
Jeudi 14 Décembre
Vendredi 15 Décembre
Aujourd'hui
Dimanche 17 Décembre
Lundi 18 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Le Japon prévoit un budget record de 46 milliards de dollars pour renforcer sa défense antimissile contre la menace nord-coréenne (Nikkei)
    • Inde: Rahul Gandhi devient le président du parti du Congrès (opposition)
    France

    Désignée candidate des écologistes, Eva Joly s’ancre à gauche et lorgne vers le centre

    media

    Eva Joly a été officiellement proclamée candidate d'Europe Ecologie-Les Verts pour l'élection présidentielle de 2012. L'ancienne juge d'instruction a remporté la primaire du parti avec 58,16 % des suffrages contre 41,34% pour Nicolas Hulot. L'ancien animateur de télévision a reconnu sa défaite avant même la clôture du vote électronique, mardi 12 juillet. Dans son premier discours de candidate, Eva Joly a évoqué son cheval de bataille, la lutte contre la corruption, et déclaré qu'elle souhaitait représenter « la France qui relève la tête ». Elle s'est également voulue rassembleuse.

    « Je représenterai la France qui place l'intérêt général au-dessus des profits, la France des accents et du sang mêlé, celle des banlieues et des petits salaires. » Pour sa première prestation de candidate à l'élection présidentielle, Eva Joly n'a pas manqué de rappeler son ancrage à gauche, mais également de revendiquer ses origines. « Je suis française par choix et par conviction, a-t-elle lancé. Mon accent est la marque du rayonnement de la France. »

    Les Français ne veulent plus de petits arrangements au sommet.
    Eva Joly 10/10/2013 - par RFI Écouter

    La candidate écologiste a également fait valoir son passé de juge d'instruction, spécialisée dans la lutte anticorruption : « L'éthique est possible, même à la tête de l'Etat. Nous refuserons les compromissions du pouvoir », a-t-elle promis. L'ex-magistrate a aussi prévenu les socialistes avec qui elle devra négocier en vue du second tour de la présidentielle : « Sans sortie du nucléaire et sans une écologie forte et influente, il n'y aura pas de victoire de la gauche en 2012. »

    Elle a enfin mis l'accent sur des thèmes chers aux centristes, comme le renouveau démocratique, la mondialisation et l'Europe. Eva Joly a gagné les primaires avec les voix de gauche. Mais c'est bien vers le centre, plus tenté par la candidature de Nicolas Hulot, qu'elle devra in fine élargir son électorat. Elle avait d'ailleurs fait ses premiers pas en politique en 2008 comme invitée à la convention sur l'Europe du MoDem.

    Eva Joly est créditée de 7 % à 9 % d'intentions de vote au premier tour de la présidentielle, selon un sondage Ipsos-Logica pour France Télévisions, Radio France et Le Monde, publié le 12 juillet 2011.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.