GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Aujourd'hui
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Alzheimer : la progression de la maladie défie les chercheurs

    media Hémisphère d'un cerveau sain (à G) et atteint d'Alzheimer (à D). Cliché du CHU de l'université de Chêne-Bourg, près de Genève, Suisse. REUTERS/Denis Balibouse

    Depuis le dimanche 17 et jusqu’au vendredi 22 juillet 2011, la Conférence internationale sur la maladie d’Alzheimer réunit, à Paris, plusieurs milliers de spécialistes qui partageront les résultats des dernières études sur la maladie et sur les démences associées.

    Philippe Amouyel, Professeur d’épidémiologie, directeur de la fondation plan Alzheimer 20/07/2011
    Parmi les facteurs environnementaux de la maladie, il y a l’âge bien sûr, mais les risques vasculaires, le tabac, l’obésité, l’hypertension, la sédentarité favorisent l’apparition de la maladie et si, dans l’idéal, ils étaient supprimés, sa fréquence pourrait réduire de moitié.
    Écouter

    Le nombre de personnes atteints par la maladie d’Alzheimer continue de croître : il est passé en deux ans de 25 à 35 millions et pourrait encore doubler d’ici 2030. Avec le vieillissement de la population, ces pathologies deviennent un véritable enjeu de santé publique à travers le monde.

    Risque de chute

    Parmi les résultats présentés à l’occasion de cette réunion internationale, une étude américaine a montré que les chutes étaient beaucoup plus courantes chez des personnes présentant des signes biologiques de la maladie d'Alzheimer, avant même l’apparition des symptômes : un risque plus de deux fois et demie supérieur que chez d’autres individus.

    Président Nicolas Sarkozy / Alzheimer : le défi du 21 ème siècle... 20/07/2011
    Mieux diagnostiquer la maladie pour, à terme, prévenir et guérir cette pathologie est un enjeu qui concerne l'humanité même de notre société.
    Écouter

    Chez certains, les changements qui affectent la marche et l’équilibre surviennent avant la détérioration des fonctions cognitives. Des comportements qui peuvent être des signes précurseurs - chez une personne âgée qui n’est pas par ailleurs prédisposée à tomber - d’une maladie dont le diagnostic est souvent fait très tard et pour laquelle il n’existe aucun médicament.

    Troubles cognitifs et démence

    Les lésions cérébrales traumatiques augmenteraient le risque de troubles cognitifs et de démence. Lors de cette conférence, d’autres travaux ont montré que les vétérans, atteints d’une lésion cérébrale, développaient deux fois plus souvent une démence – plus de 15% contre près de 7% – chez ceux qui ne l’étaient pas. Un constat qui fait craindre un risque, encore non confirmé, quant aux conséquences à long terme sur des vétérans plus jeunes. Les chercheurs se posent également la question à propos des victimes de chutes ou d’accidents de la circulation pour qui le traumatisme crânio-encéphalique est courant.

    Les joueurs de football américain, sujets à risque

    Président Nicolas Sarkozy / Plan Alzheimer 20/07/2011
    Le plan Alzheimer a permis d'accélérer la recherche et la mise en évidence de facteurs favorables au développement d ela maladie ...
    Écouter

    Une autre étude, conduite sur d’anciens joueurs de football américain, a révélé que certains d’entre eux connaissaient des problèmes et que plus d’un tiers pourraient être atteints de démence. Selon le dernier rapport de l’Association Alzheimer, 13% des Américains âgés de 65 ans et plus sont atteints de la maladie. Une série de résultats qui, après une étude plus affinée, et une comparaison faite avec d’autres sportifs souffrant de troubles de la mémoire et du langage, permettrait de dire que les traumatismes crâniens à répétition, subis durant plusieurs années, pourraient entraîner des maladies neurodégénératives liées à l’âge, plus précocement.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.