GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Aujourd'hui
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Affaire Banon-DSK : le Parti socialiste sort les griffes

    media François Hollande devant les médias, à sa sortie de la brigade de répression de la délinquance aux personnes, le 20 juillet 2011. REUTERS/Gonzalo Fuentes

    Alors que François Hollande a été entendu, ce mercredi 20 juillet, par les enquêteurs dans l’affaire opposant la journaliste Tristane Banon à Dominique Strauss-Kahn, les socialistes font bloc autour du favori des sondages à la prochaine primaire organisée par le parti. Dans le collimateur : la droite, accusée de profiter du calendrier judiciaire.

    « C’est une affaire qui ne me concerne pas ». François Hollande a répété son mantra à la presse, ce mercredi 20 juillet, alors qu’il était entendu, à Paris, par les enquêteurs de la brigade de répression de la délinquance aux personnes. Une audition d’une heure qui visait à faire la lumière sur les allégations de la mère de Tristane Banon, la journaliste qui accuse Dominique Strauss-Kahn d’agression sexuelle en 2003 : Anne Mansouret avait indiqué que François Hollande, premier secrétaire du PS au moment des faits, avait été mis au courant de la présumée agression.

    Mais le favori des sondages pour la primaire socialiste qui doit se tenir au mois d’octobre, ne s’est pas contenté de se défendre, il a également contre-attaqué. « (…) je mettrais en cause tous ceux qui voudront à un moment ou à un autre faire de cet événement une affaire politique ». Et de brandir le spectre d’éventuelles poursuites judiciaires, à l’égard, notamment, des organes de presse qui l’impliqueraient ou le citeraient dans cette affaire.

    J'ai demandé à être entendu parce qu'il y a eu une opération politique visant à mettre mon nom dans la presse...

    François Hollande, candidat à la primaire socialiste 20/07/2011 Écouter

    Solidarité des socialistes

    Mettant un terme, sans doute temporairement, à la bataille de la primaire, les autres ténors du parti ont troqué les « petites piques » de ces derniers jours, pour les marques de solidarité avec leur ancien patron. Principale rivale d’Hollande dans les sondages, Martine Aubry lui a ainsi témoigné « tout son soutien », ce même jour, dénonçant une « dérive » dans l’exploitation d’une « affaire privée ». Même son de cloche du côté de la mairie de Paris où Bertrand Delanoë, ce mercredi dans un communiqué, a prévenu contre toutes « tentatives d'exploitation politique qui pourraient être faites de cette situation ».

    La veille, c’était le premier secrétaire par intérim du PS, Harlem Désir, qui appelait à la retenue et au « respect de l’institution judicaire pour les enquêtes qui sont en cours », dénonçant avec force les « rumeurs » et les « amalgames » organisés « par des gens qui font partie de la majorité ».

    Le Parti socialiste ne laissera pas la droite pervertir le grand débat démocratique auquel les Français ont droit pour 2012...

    Harlem Désir, premier secrétaire par intérim du Parti socialiste 20/07/2011 Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.